Comment choisir son vidéoprojecteur ? Nos conseils !

0
79

Aujourd’hui, le vidéoprojecteur n’est plus un équipement réservé à une catégorie de personnes comme c’était le cas quelques années en arrière. On le rencontre partout et à tous les coins de rue : dans les maisons, les églises, les salles de jeux, les boutiques, etc. L’appareil connait une certaine popularisation qui étonne plus d’un. Dans ces conditions, les concepteurs ne se font pas prier pour décupler sa production. Chaque jour, des milliers de vidéoprojecteurs sont conçus et mis sur le marché dans le but de satisfaire les consommateurs et de les séduire encore plus. Mais, vous devrez faire beaucoup attention dans l’acquisition de ce produit. Non seulement les vidéoprojecteurs ne présentent pas les mêmes caractéristiques, mais ils ne sont pas destinés à la même utilisation. Cet article vous donnera les clés pour bien choisir votre futur vidéoprojecteur : technologie, définition, contraste, etc. Voilà autant d’éléments qui devront déterminer votre choix final.

Le vidéoprojecteur : pour quel usage ?

« Que comptez-vous faire avec votre vidéoprojecteur ? » Ah ! La question vous surprend. Et pourtant, elle devrait être la toute première des interrogations auxquelles vous devriez trouver la réponse avant l’achat d’un vidéoprojecteur. En effet, tous les appareils de projection ne conviennent pas pour le même usage. Si vous voulez en faire un usage professionnel, il ne sera pas utile d’investir une somme faramineuse dans un modèle 4K par exemple. Par contre, il va falloir vous orienter vers un modèle avec une connectique plus riche afin de pouvoir y brancher une clé USB ou un PC. Votre vidéoprojecteur doit avoir une focale courte et devra être compatible avec les fichiers PDF et Microsoft Office (PowerPoint, Excel…). Afin qu’il assure une bonne diffusion des présentations filmées, vous devrez veiller également à ce qu’il prenne en charge certains codecs vidéo. Toutes ces caractéristiques conviennent parfaitement quand le vidéoprojecteur veut être installé dans un lieu fixe (une salle de conférence, une salle de formation, un show-room par exemple).

Mais dans les cas où vous serez appelé à vous déplacer pour animer des conférences dans de différents lieux, il serait mieux d’acheter un appareil qui ne vous gênera pas dans vos divers voyages. Il a été conçu à cet effet des appareils de projection pour cet usage nomade : le picoprojecteur. Léger, rigide et très polyvalent, il est un appareil qui répondra parfaitement à vos besoins. Vous trouverez même sur https://picoprojecteur.top certains modèles qui sont équipés de plusieurs ports, et qui sont livrés avec des batteries rechargeables.

Et si vous avez besoin d’un vidéoprojecteur qui va vous servir pour les jeux vidéo ou pour votre Home cinéma, la qualité d’image sera un critère essentiel lors de votre choix. Alors, pourquoi ne pas opter pour des vidéoprojecteurs 4 K. Ce sont les plus performants du moment, mais ils sont très chers.

Quelle technologie : TRI-LCD ou DLP ?

De nos jours, vous allez rencontrer sur le marché deux grands types de vidéoprojecteurs à savoir la technologie DLP (Digital Light Processing) et la technologie tri-LCD (Liquid Crystal Display).

  • Les vidéoprojecteurs de technologie tri-LCD : comparé aux DPL, leur tarif est moindre. Le grand avantage de ce type de technologie est la luminosité. Elle est très élevée, ce qui vous permet de les utiliser même dans les salles éclairées. Toutefois, le contraste n’est pas trop en rendez-vous comme pour les modèles DLP. Il est surtout conseillé pour des usages professionnels.
  • Les vidéoprojecteurs de technologie DLP : à l’heure actuelle, c’est le type de vidéoprojecteur le plus populaire. La technologie DLP offre d’excellents contrastes avec des noirs profonds avec une grande luminosité. Cependant, si vous ne choisissez pas un modèle assez performant, l’apparition de l’effet « arc-en-ciel » est possible. Et cela peut engendrer des difficultés visuelles et des maux de tête. Mais ce phénomène est en disparition avec les années grâce à la rotation plus rapide de la roue chromatique et à l’utilisation de segments.

La définition de l’image

Étant donné que le vidéoprojecteur sert à projeter des images ou des vidéos en grand format sur des surfaces, la définition de l’image est un critère essentiel dans son choix. Vous devez donc veiller à ce qu’elle soit plus large que la zone de projection. Si vous voulez utiliser votre appareil pour regarder vos films, optez pour les vidéoprojecteurs Full HD, soit 1920 x 1080 px. Si vous disposez d’un grand budget, allez vers les modèles 4 K. Pour une utilisation professionnelle, la définition recommandée est au minimum 720 pixels. Avec cette capacité, votre appareil pourra largement afficher des PowerPoint ou des feuilles Excel. Évitez l’achat des vidéoprojecteurs qui ont des définitions SD. La qualité de l’image est de très mauvaise qualité.

Quel contraste et quelle luminosité ?

Le contraste se définit comme l’écart de luminosité entre le point le plus lumineux et le point le plus sombre d’une image. Plus il sera grand, plus les couleurs seront assorties. Ce critère n’est pas très important pour un usage professionnel. Mais, tout change quand l’appareil est destiné pour un Home Cinéma. À cet effet, le contraste minimum pour avoir une image agréable à l’œil doit être de 2000:1. Les appareils dotés de la technologie DLP sont réputés pour avoir des contrastes très élevés.

Quant à la luminosité, elle met en exergue la visibilité de l’image. Si vous avez un bon contraste, mais que votre image est très floue, ce n’est plus très agréable. Elle est représentée en lumens (et abrégée lm). Plus le nombre de lumens est grand, plus l’image sera visible, et cela même en plein jour. Les professionnels doivent accorder une attention particulière à ce critère puisqu’ils sont appelés à effectuer des présentations dans des salles éclairées. Dans ces conditions, la valeur minimale exigée est de 2500 lm. Mais si l’appareil sera utilisé dans une pièce un peu obscure, vous pourrez viser des vidéoprojecteurs de 1500 lumens. Il faut souligner aussi que plus la surface de projection est grande, plus la luminosité devra l’être.

Focale et rapport de projection

Optez pour des vidéoprojecteurs qui disposent d’une focale courte et ultra-courte. Ainsi, vous pourrez les installer près d’un mur. Ils vous permettent également de ne plus tirer des câbles dans le salon ou d’avoir des intrus qui passent dans le champ en pleine partie de jeu vidéo. Pour savoir que votre appareil est un vidéoprojecteur à focale courte, il vous faut contrôler le rapport de projection. Quand le rapport de projection est inférieur à un, cela veut dire que le vidéoprojecteur aura une focale courte. Et lorsque ce rapport est inférieur à 0,3, vous êtes alors sur une focale ultra-courte.

Quelle connectique ?

Envisagez-vous d’utiliser votre vidéoprojecteur avec un ordinateur, une tablette tactile, un Blu-ray, avec un lecteur DVD, une console de jeux, un box, une clé USB, etc. ? Il faudra alors bien considérer le critère relatif à la connectique. Sachez que si vous aimeriez connecter votre vidéoprojecteur à beaucoup d’appareils, sa connectique devra être bien riche. Sinon, vous serez obligé de recourir à un ampli. Mais, vous pouvez également choisir un modèle avec Wi-Fi, pour éviter de multiplier et mélanger les câbles.

Le bruit de la ventilation

Le saviez-vous ? Un appareil de projection chauffe énormément à cause de la lampe UHP. Et des ventilateurs y sont installés pour assurer son refroidissement. Conséquence, cela produit du bruit au cours de son fonctionnement. Et pour diminuer le bruit, il dispose d’un mode économique qui varie d’un modèle à un autre. Il est donc capital de contrôler le niveau sonore. Ce dernier est exprimé en décibels (ou dB). Certes, le bruit peut être couvert par celui des scènes d’action ou le son d’une réunion animée. Mais il peut devenir gênant lors des scènes plus calmes, surtout si le vidéoprojecteur se trouve à proximité de vous. Le plus souhaitable est de choisir un vidéoprojecteur de moins de 30 dB pour bénéficier d’une bonne tranquillité. Mais si le niveau sonore excède 35 dB, cela risque vite de vous énerver. À plus de 40 dB, nous vous le déconseillons de manière systématique puisque le son émis par le ventilateur sera vraiment désagréable. Si vous avez les moyens, vous pouvez pour les modèles à focale ultracourte positionnés juste au pied de l’écran.

Il faut noter que tous ces éléments ont un lien étroit avec le coût du vidéoprojecteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here