Souscrire une assurance santé : est-ce obligatoire ?

0
397

De nombreuses personnes se posent régulièrement cette question. Que prévoit concrètement la loi à propos des mutuelles ? Quelles dispositions prendre pour bénéficier des meilleures garanties ?

Assurance santé, une liberté de choix

La souscription d’une mutuelle ne s’impose pas aux étudiants, aux chômeurs, aux fonctionnaires, aux retraités et aux travailleurs indépendants. Ces derniers doivent juger personnellement de l’opportunité de prendre une telle précaution. Pour la plupart d’eux, la signature d’une assurance santé représente une question de bon sens pour les raisons évoquées ci-dessous.

  • L’assurance-maladie ne rembourse pas la totalité des dépenses liées aux soins des assurés. Ceux-ci doivent donc absolument souscrire à une complémentaire santé pour réduire considérablement leur reste à charge. Ils pourront solliciter leur mutuelle pour le paiement du ticket modérateur, des frais dentaires et d’optiques ainsi que pour le règlement des dépassements d’honoraires.
  • Une assurance santé garantit des soins de qualité en cas de maladie. De nombreuses personnes n’hésitent d’ailleurs pas à mettre en place une couverture santé pour leur animal de compagnie. Cette astuce leur permet de réduire considérablement les frais de soins et d’hospitalisation de leur chat ou de leur chien en cas d’accident ou de maladie. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus.

Assurance santé, une contrainte pour les employeurs du privé

Depuis janvier 2016, la réglementation en vigueur impose aux chefs d’entreprise et d’association la souscription d’une complémentaire santé pour le personnel. Ces derniers doivent proposer un contrat collectif qui garantit à leur agent une excellente prise en charge en cas de maladie, d’accident professionnel, etc. La société supporte au minimum 50 % des cotisations. Elle prélève le reste sur les rémunérations.

Les salariés ont l’obligation d’adhérer à cette mutuelle santé sauf dans les cas prévus par la loi. Ils peuvent refuser de se soumettre à cette exigence s’ils prouvent qu’ils ont déjà souscrit à une complémentaire santé en bonne et due forme. Ils ont aussi la possibilité d’évoquer la couverture offerte par leur conjoint pour se soustraire à cette contrainte. Selon les textes en vigueur, les employés bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) ou de l’aide pour une complémentaire santé (ACS) peuvent également refuser d’adhérer à la mutuelle de leur entreprise. Les stagiaires, les apprentis et les intérimaires devraient aussi pouvoir rejeter cette offre.

Assurance santé, comment en profiter pleinement ?

De nombreux acteurs interviennent dans ce secteur activité. Bien évidemment, ils rivalisent d’ingéniosité pour attirer de nouveaux clients. Les usagers doivent chercher à tirer véritablement avantage de cette concurrence.

  • Ils doivent bien étudier les garanties mises en place par chaque prestataire. Cela leur permettra d’identifier les propositions les plus intéressantes avec un excellent rapport qualité-prix.
  • Les souscripteurs doivent négocier leur contrat d’assurance santé en fonction de leur situation personnelle. Ils doivent prendre en compte les maladies spécifiques dont ils pourraient souffrir.
  • Les bénéficiaires doivent aussi bien étudier les conditions de remboursement ainsi que les autres critères importants comme la franchise, les exclusions de garantie, etc. Ces différentes précautions permettent de tirer pleinement profit de son assurance santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here