Le réflectomètre optique : l’essentiel à retenir sur le test de réflectométrie optique

0
72

Les tests de réflectométrie optique sont aujourd’hui réalisés de manière récurrente pour effectuer l’installation, la certification, l’entretien et le dépannage des systèmes de fibre optique. Toutefois, afin de cerner le côté purement scientifique de cette opération, il est important d’avoir connaissance des notions de base en la matière. C’est pourquoi l’essentiel à retenir en ce qui concerne la réflectométrie optique vous est présent ici.

Quel est le processus de test de réflectométrie optique ?

Pour réaliser un test de réflectométrie optique, il est nécessaire de suivre des processus relativement basiques de programmation, de configuration, d’exécution de tests et de génération de rapports. En effet, pour faire l’opération, vous devez allumer le réflectomètre optique et consulter l’état de chargement de la batterie, ainsi que l’état de fonctionnement de l’écran.
Puis, vous nettoyez et faites une inspection des extrémités des fibres optiques à tester, des connecteurs, des bobines amorces, sans oublier les adaptateurs. Vous pouvez d’ailleurs vous rendre sur ce site spécialisé pour avoir plus d’astuces sur l’utilisation des réflectomètres optiques.

Vous connectez maintenant de manière délicate la bobine amorce au port de sortie du réflectomètre optique à une extrémité et la fibre optique à la seconde extrémité. Ensuite, vous sélectionnez une routine de test qui est préprogrammée en tenant compte du type de réseau, mais également des conditions de test. À ce niveau, vous pouvez aussi choisir d’ajuster les paramètres convenablement. Ce sont les éléments tels que :

  • la portée ;
  • la largeur d’impulsion ;
  • le temps d’acquisition ;
  • l’indice de réfraction ;
  • les paramètres du seuil de perte.

Enfin, le réflectomètre optique vous fournit les résultats de test, ainsi que la « trace ». Vous enregistrez et chargez pour finir les résultats selon vos besoins. À la fin de l’opération, vous n’avez qu’à déconnecter jalousement tous les câbles, les adaptateurs et les connecteurs.

Comment interpréter les résultats des tests de réflectométrie optique ?

Lorsque vous achevez vos tests de réflectométrie optique, le système vous affiche les résultats dans un format numérique et une version graphique. Celle graphique, désignée également sous le nom de trace, fournit une indication sur la localisation de chaque connecteur et les ruptures. Elle affiche les pertes de signal, de même que les caractéristiques de réflexion de chacun des éléments.

Aujourd’hui, l’État débloque assez de ressources dans la fibre optique. Pour suivre cet élan, il est désormais disponible sur le marché, des modèles avancés de réflectomètres optiques avec des fonctionnalités pour traduire les données de trace en un aperçu linéaire à icônes. Chaque élément et événement est alors représenté par une icône facile à interpréter, avec une mention (échec/réussite) lisible, ainsi que le nom de chaque événement et composant affiché.

De ce fait, l’interprétation s’effectue directement sur le réflectomètre optique. Les pertes du lien, de même que la longueur totale et le débit offert par la fibre optique s’affichent directement à la fin d’une série de tests réalisés. Si vous avez bien configuré les seuils de pertes, la mention réussite/échec s’affichera pour chacun des éléments du câble.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here