Syrie : Help Our Kids sur le front

0
260
Alors que les journalistes et politiciens débattent autour de la légitimité d’intervenir militairement en Syrie, des ONG s’activent sur place, pour offrir aux populations victimes du conflit une aide humanitaire indispensable à leur survie. C’est le cas de l’association présidée par Michael Reza Pacha, Help Our Kids.

La semaine dernière, la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont effectué des bombardements en Syrie, pour répondre à des attaques chimiques qui auraient été lancées par le régime de Bachar el-Assad envers son propre peuple.

Si ces derniers épisodes du conflit sont particulièrement inquiétants et témoignent d’une escalade de la violence dans cette guerre, les populations ne les ont pas attendus pour souffrir. Afin de tenter de soulager cette détresse, plusieurs ONG apportent leur aide aux civils syriens.

C’est le cas de l’association Help Our Kids, qui a pu profiter des trêves humanitaires imposées par l’ONU, pour apporter un soutien matériel aux familles et en particulier aux enfants confrontés à la guerre.

C’est d’ailleurs tout le sens de cette ONG monégasque, créée en 2010 avec pour objectif d’apporter de l’aide aux enfants victimes des conflits armés à travers le monde. Présidée par Michael Reza Pacha et parrainée par le Prince Albert de Monaco, l’association caritative apporte dans un premier temps une aide de base (alimentaire et médicale), avant de s’investir sur le long terme dans différents projets éducatifs.

Le pari et que la meilleure manière de panser les plaies d’un enfant qui a subi la guerre est de lui apporter une éducation de qualité, qui lui permettra de se relever et de construire sa vie hors de la violence. L’ONG monégasque est ainsi à l’origine du financement de la construction, puis du fonctionnement d’une école irakienne, qui accueille 1200 élèves, ou encore d’une crèche de 58 enfants, au Népal.

Souhaitons qu’Help Our Kids puisse construire à moyen terme d’autres centres éducatifs en Syrie, où les enfants auront bientôt un pays à reconstruire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here