Quels sont les problèmes liés à la fonte du permafrost ?

0
575

La fonte du permafrost, un phénomène lié au changement climatique, est une menace grandissante pour la planète. En effet, cette couche de sol gelé en permanence recouvre près de 25 % de l’hémisphère Nord, et sa fonte a des conséquences dramatiques sur l’environnement et la santé. Découvrez de plus près les problèmes posés par la fonte du permafrost.

https://www.polemb.net/wp-content/uploads/2023/05/23dc4887e42bf7ec11423070445e0741-1.jpe

Sommaire

La dissipation de gaz à effet de serre

Le dégel du permafrost est particulièrement problématique, car elle entraîne la libération de grandes quantités de gaz à effet de serre. Ces gaz sont piégés dans la glace depuis des milliers d’années et leur libération peut avoir des impacts catastrophiques sur le réchauffement climatique. Le méthane en particulier a une capacité de rétention de chaleur 28 fois plus élevée que celle du dioxyde de carbone. Ainsi, il est clair qu’une libération, même minime, peut avoir des répercussions significatives sur le climat. Dans le cas ou vous souhaiterez avoir plus d’info sur ce sujet, consultez le site de Greenly.

En outre, la fonte du permafrost peut déclencher un cercle vicieux potentiellement catastrophique. En effet, à mesure que le permafrost fond, il libère des gaz à effet de serre, qui accentuent le changement climatique. Cette intensification du réchauffement climatique aggrave ensuite la fonte du permafrost, créant ainsi une boucle qui peut engendrer des conséquences désastreuses. Il s’agit notamment de : l’élévation du niveau de la mer, la perte de biodiversité et l’augmentation des événements climatiques extrêmes.

La modification des écosystèmes

Le permafrost assure un rôle essentiel dans la préservation de l’équilibre écologique en régulant le climat et l’hydrologie. Toutefois, sa fonte peut provoquer diverses perturbations dans les écosystèmes terrestres et aquatiques. Cela peut altérer la composition et la structure des communautés végétales et entraîner une expansion de la toundra ainsi qu’une diminution des forêts. Par ailleurs, cette fonte peut également affecter la dynamique des populations animales.

La fragilisation des infrastructures

La fonte du permafrost peut avoir des conséquences néfastes sur les infrastructures présentes dans les régions où cette couche de sol gelé est présente. En effet, lorsque le permafrost fond, les sols perdent leur stabilité et deviennent vulnérables à des effondrements, des glissements de terrain ou encore des inondations. Ces phénomènes peuvent causer des dommages considérables aux infrastructures telles que :

  • les routes ;
  • les ponts ;
  • les pipelines ;
  • les bâtiments.

De plus, les coûts liés à la réparation de ces dégâts peuvent être très élevés, sans compter les perturbations économiques qu’ils peuvent causer dans la région touchée.

Les risques pour la santé

La fonte du permafrost engendre des conséquences néfastes pour la santé humaine. En effet, elle a la capacité de libérer des pathogènes et des toxines qui ont été conservés dans la glace pendant des milliers d’années. À titre d’exemple, des scientifiques ont découvert des virus vieux de 30000 ans dans la glace sibérienne, dont certains seraient encore infectieux.

En outre, cette fonte peut exposer les populations autochtones à des contaminants environnementaux tels que le mercure, qui peuvent causer des effets néfastes sur leur santé.

La difficulté à inverser le processus

La fonte du permafrost représente un véritable défi en matière de réversibilité en raison de sa complexité. En effet, une fois que le permafrost a fondu, il est extrêmement difficile de le faire regeler en raison des températures exceptionnellement froides nécessaires pour cela.