Quels sont les modes d’emploi et de fonctionnement du Chitosan et du Nopal 

0
151

Parce qu’ils sont efficaces et pratiques, le Chitosan et le Nopal sont très consommés par les personnes en surpoids. En effet, ces deux compléments alimentaires bien qu’offrant de nombreux avantages à l’organisme doivent être consommés avec précautions.

Alors si vous désirez suivre un traitement amincissant à base du Chitosan, du Nopal, ou du Chitopal, lisez cet article. Vous y découvrirez leurs modes d’emploi, ainsi que leurs fonctionnements.

Le chitosan

Depuis de nombreuses années, le Chitosan est reconnu pour ses capacités à agir sur les excès de graisse dans le corps. Cependant, la composition du produit ne lui permet pas d’être digéré par l’organisme de l’homme.

Il se fixe alors dans l’estomac où il amasse les graisses avant d’être rejeté par le biais des voies naturelles. Une fois éliminé de l’organisme, le chitosan emporte avec lui les surplus de graisse de façon systématique.

À cause de cette action mécanique, le chitosan est donc perçu comme un produit lipophile. C’est-à-dire qu’il se dissout lorsqu’il est introduit dans un corps gras. De façon concrète, le chitosan influence l’organisme de trois façons distinctes à savoir :

  • la réduction de l’appétit ;
  • l’absorption du sucre et de la graisse ;
  • une contribution à l’amincissement.

Le produit est livré sous forme de gélule dans une boite de 60 pilules. Pour un résultat efficace, il est recommandé de faire un traitement de 30 jours à raison de deux gélules au quotidien.

Afin d’optimiser la perte de poids, il est aussi possible de consommer le Chitopal conua qui est une combinaison du Chitosan et du Nopal. En effet, le chitopal est un mélange des deux compléments alimentaires. De fait, il offre un ensemble de principes actifs très efficace pour brûler la graisse.

Le Nopal

À l’instar du Chitosan, le Nopal est un complément alimentaire totalement naturel, mais d’origine végétale. Il est disponible sur le marché dans des conditionnements de 200 gélules. Lorsqu’il n’est pas combiné au Chitosan, le Nopal se prend de façon journalière à raison de six gélules, de préférence avant les repas.  

S’il est vrai que les gélules du Nopal sont très répandues, le produit est aussi livré en poudre et sous forme d’huile. Il est même possible de le trouver sous sa forme naturelle, c’est-à-dire en fruit.

Bien que le produit soit désormais consommé dans les plats, il s’utilisait de différentes manières dans le passé. En application cutanée, il permettait de soulager le rhumatisme, et favorisait la cicatrisation des blessures.

Précautions d’emploi du Nopal et du Chitosan

Malgré son efficacité et les nombreuses vertus qu’il renferme, le Nopal ne peut être consommé par une femme gestante. De même, il est proscrit aux nourrices et aux enfants qui n’ont pas 8 ans.

Seuls les adolescents et adultes peuvent consommer le Nopal. Toutefois, il est conseillé de prendre l’avis d’un médecin ou pharmacien avant de commencer un traitement à base de Nopal.

Quant au Chitosan, il ne se consomme que par des femmes non gestantes, et non allaitantes. Il ne faut pas en donner à ceux qui souffrent du diabète de type 1, et aux enfants qui n’ont pas 12 ans d’âge. Le produit est à éviter chez ceux qui ont une insuffisance rénale, cardiaque, pulmonaire, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here