Quelles sont les différentes aides à la rénovation énergétique ?

0
407

Lorsque vous décidez de faire des travaux de rénovation énergétique, c’est certainement parce que vous souhaitez baisser votre facture de chauffage. Cela représente évidemment un coût qui peut être élevé, mais sachez que de nombreuses aides existent. Dans certains cas, elles permettent de financer la quasi-totalité des frais engagés à condition de remplir certains critères.

La prime énergie pour l’amélioration énergétique de l’habitat       

              

                                                   
Lancée par le gouvernement le 23 février 2017, la prime énergie est une aide qui s’inscrit dans le cadre du dispositif réglementaire des Certificats d’économies d’énergie (CEE). Celui-ci vise à aider les foyers à financer les travaux de performance énergétique notamment le chauffage et l’isolation. Le but de cette aide est de permettre aux différents ménages de réaliser des économies d’énergie.   Pour cela, ce sont les vendeurs d’énergie qui sont mis à contribution afin de subventionner certains travaux par le versement d’une prime.Aussi appelée « Coup de pouce économies d’énergie », cette aide peut se présenter sous la forme d’un versement par virement, un chèque ou une déduction de votre facture de bons d’achat pour des produits de consommation courante. Cependant, peu importe la forme sous laquelle l’aide est octroyée, vous devez savoir que le versement n’intervient que lorsque les travaux sont terminés et après réception de la facture. C’est pour cela qu’il faut penser à vous tourner vers un artisan capable de vous donner une estimation des travaux afin de proposer un devis. Dans le domaine, estimer vos travaux avec ABCtravaux est la meilleure chose à faire. De même, il est important de savoir que depuis 2019, la prime énergie concerne tous les ménages, quels que soient leurs moyens. Ainsi, le logement concerné par cette aide peut-être une maison, un appartement, une résidence principale ou secondaire. La seule condition concernant le logement pour la prime à l’énergie  est que celui-ci doit avoir été construit depuis au moins deux ans.

L’aide à la rénovation de L’ANAH

Les aides à la rénovation énergétique répondent à un certain nombre de critères que sont entre autres l’année des travaux, le statut du demandeur, les conditions de ressources, le type des travaux, etc. De ce fait, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) vient en aide aux ménages modestes qui souhaitent réaliser des travaux. Cela concerne non seulement l’amélioration d’un logement dégradé, l’adaptation au handicap, mais surtout l’amélioration des performances énergétiques. À cet effet, L’ANAH est en mesure de subventionner entre 25 à 35 % du montant des travaux. Mais pour bénéficier de cette aide, trois conditions doivent être respectées :

  • le logement doit avoir été construit depuis plus de 15 ans ;
  • à l’issue des travaux, le propriétaire doit s’engager à occuper le logement à titre de résidence principale durant au moins 6 ans ou à le louer pendant au moins 9 ans ;
  • le montant des travaux doit être supérieur à 1 500 €, etc.

Cependant, cette dernière condition ne concerne pas les propriétaires ou les occupants dont les revenus sont très modestes. Toutefois, cette aide à la rénovation peut s’accompagner de primes supplémentaires et d’un complément de subvention pour une assistance à maîtrise d’ouvrage. N’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’ANAH pour en savoir plus sur les subventions accordées dans le cadre de la réalisation de travaux de rénovation.

L’éco-ptz, une aide à la rénovation énergétique sous forme de prêt à taux zéro

 Au nombre des multiples aides qui pourront vous aider lorsque vous vous lancez dans une rénovation énergétique, il y a l’éco prêt à taux zéro. Celui-ci s’adresse aux personnes propriétaires de logements de plus de 2 ans souhaitant engager des travaux d’amélioration énergétique. Mais pour cela, il est nécessaire que le logement serve de résidence principale pour le propriétaire ou le locataire. Pour les ressources par contre, il n’y a aucune condition pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro. Mais, une condition est essentielle si vous souhaitez faire partir des bénéficiaires de ce prêt, les différents travaux doivent répondre à un des critères. Il s’agit entre autres de : l’isolation de la toiture, l’isolation des planchers bas, l’isolation des murs notamment ceux qui donnent sur l’extérieur.De même, ces travaux doivent concerner soit l’isolation des portes donnant sur l’extérieur et les fenêtres, soit la mise en place ou remplacement d’un chauffage ou d’une source de production d’eau chaude, etc. Avant de prétendre profiter d’une telle aide, il est préférable de vous informer sur les conditions d’éligibilité. Dans tous les cas, le montant de l’éco-prêt à taux zéro ne peut être supérieur à 30 000 euros.
Celui-ci peut être remboursable sur une durée de 15 ans maximum et être cumulé avec le prêt à taux zéro qui lui concerne l’achat d’un logement neuf ou ancien avec travaux.

Aide rénovation énergétique Action logement

Pour tous vos travaux de rénovation énergétique, l’organisme Action Logement, ex 1 % logement, met à votre disposition une aide. Celle-ci est notamment attribuée aux propriétaires occupants et aux propriétaires bailleurs sous conditions de ressources et de localisation du logement concerné. Si cette aide concerne la rénovation énergétique, les travaux d’isolation thermique en sont la priorité. N’empêche que vous pouvez vous servir de cette aide pour financer un système de chauffage ou pour la pose d’équipement d’eau chaude.Cette aide prend la forme d’une subvention pouvant aller jusqu’à 20 000 euros pour les propriétaires occupants. Pour ce qui est des propriétaires bailleurs, l’aide monte jusqu’à 15 000 euros pour les propriétaires bailleurs. Mais, il est tout à fait possible d’aller jusqu’à 30 000 euros si l’aide est associée à un prêt complémentaire pour des travaux nécessitant un financement. Si vous pensez avoir besoin de cette aide, n’hésitez pas à faire directement la demande sur le site d’Action Logement pour constituer votre dossier.

Aide à la rénovation énergétique : le CITE

Il arrive de rentrer chez vous et de trouver que votre logement est soit trop chaud ou trop froid. C’est aussi possible de remarquer la présence des traces d’humidité, de faire face à des courants d’air. Peu importe la raison, vous devez à tout prix penser à faire des travaux pour venir à bout de ces problèmes. Ainsi, lorsque vous êtes propriétaire, il est possible de bénéficier d’une aide de l’état sous certaines conditions et dans le cadre de travaux de rénovation de votre résidence principale. Cette aide intervient sous la forme d’un avantage d’impôt sur le revenu.En effet, depuis le 1er septembre 2014, le crédit développement durable a été remplacé par le crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE). Celui-ci vous permet notamment de bénéficier d’un abattement fiscal de 30 % sur les travaux de rénovation énergétique dont le montant est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple. De même, cette aide concerne les logements occupés à titre de résidence principale et construits depuis plus de 2 ans. Les conditions d’éligibilité à cette aide dépendent d’un certain nombre de critères tels que la nature du logement occupé, la qualité d’occupant ainsi que les équipements prévus dans le cadre de l’amélioration des dépenses énergétiques.

Les aides à l’installation de panneaux solaire


Pour réduire aux mieux votre facture d’énergie et contribuer à votre manière à la préservation de l’environnement, différentes solutions s’offrent à vous. Parmi elles, il y a l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. Il est vrai que le coût lié à une telle installation est très conséquent, mais vous pouvez là encore bénéficier d’une aide publique qui pourrait même vous amener à générer des revenus. Cela s’explique par le fait que pour encourager l’utilisation des énergies renouvelables, l’État a décidé de mettre en place plusieurs dispositifs dont le but est de pouvoir aider au maximum les particuliers qui prennent une telle initiative.De ce fait, lorsque vous installez des panneaux solaires pour votre consommation personnelle et que vous produisez une quantité d’électricité supérieure à vos besoins, il est tout à fait possible d’avoir des tarifs subventionnés. Vous pouvez ainsi vendre votre surplus d’électricité à un fournisseur choisi, et ce à un prix supérieur à celui auquel un particulier achète son électricité.

Dans tous les cas, il est possible de trouver des aides financières dans votre région pour vous aider dans votre rénovation énergétique. N’hésitez donc pas à faire des recherches et à vous renseigner pour savoir s’il est possible de bénéficier d’un accompagnement.

Le chèque énergie 2020

 Comme son nom l’indique, le chèque énergie est un chèque nominatif et pré-rempli vous permettant de payer vos factures énergétiques comme l’électricité, le gaz ou encore l’achat de combustibles (fioul, bois, etc.). Celui-ci est automatiquement accordé une fois par an selon la situation familiale et les ressources du foyer et son montant pour cette année 2020 se situe entre 48 euros et 227 euros. Sachez toutefois que ce n’est pas le seul avantage dont vous pouvez bénéficier puisqu’il est tout à fait possible de vous en servir pour vos travaux de rénovation énergétique. De même, cela vous offre la possibilité d’avoir un contrat d’énergie gratuit en cas de déménagement.Cependant, si vous souhaitez obtenir un chèque pour 2020, vous devez consulter le calendrier 2020 de versement du chèque énergie pour en connaître les modalités ainsi que les dates d’inscription.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here