Quelles sont les différentes solutions de marbrerie funéraire ?

0
72

Les solutions de marbrerie funéraire permettent de rendre hommage à nos défunts. Le monument funéraire (ou cinéraire) symbolise en effet leur dernière demeure. Il est un édifice tangible, mais aussi l’expression du lien qui nous unissait. Inhumation ou crémation, la sépulture peut prendre différentes formes. Voici quelques explications.

Les types de sépulture


Le choix de la sépulture diffère en fonction du mode d’obsèques choisi. On parle ainsi de monument funéraire pour une inhumation et de monument cinéraire pour une crémation. Dans un cas comme dans l’autre, la sépulture est obligatoire (exception faite de la dispersion des cendres) et peut prendre diverses formes.

Tombe en pleine-terre

La tombe en plein terre est un mode de sépulture permettant d’inhumer le cercueil du défunt au contact direct de la terre, dans une fosse creusée sans aucune fondation ni infrastructure. À savoir, l’inhumation en pleine terre n’empêche pas, par la suite, d’ériger un monument funéraire.

Caveau funéraire

Le caveau funéraire est une fosse maçonnée conçue pour accueillir un ou plusieurs cercueils, potentiellement des urnes funéraires. On parle de caveau individuel dans le cas de l’inhumation d’un seul cercueil et de caveau familial si les cercueils de plusieurs membres de la famille y sont disposés.

Chapelle funéraire

La chapelle est un type de monument funéraire qui prend la forme d’une petite maison. Autrefois, cette sépulture était destinée principalement aux familles bourgeoises aisées.

Cavurne

Le cavurne est une sépulture destinée à l’enterrement des urnes cinéraires des membres d’une même famille. À l’image du caveau traditionnel, un monument peut être érigé pour permettre le recueillement des proches, pour déposer un élément de décoration (plaque funéraire, fleurs de deuil…).

Columbarium

Un columbarium est un édifice funéraire collectif. Il se compose de niches (ou cases) dans lesquelles sont conservées les urnes funéraires après la crémation des défunts. Les columbariums peuvent prendre la forme d’un bâtiment, d’une pièce ou d’un mur.

Bon à savoir :

La loi de décembre 2008 interdit la conservation à domicile des cendres d’un défunt. Les urnes cinéraires peuvent être inhumées au sein d’un cimetière. Les cendres peuvent être dispersées au jardin du souvenir ou en pleine nature.

Les éléments d’un monument funéraire

Un monument funéraire se compose de plusieurs pièces. Ces dernières sont modulables et adaptables en fonction des spécificités régionales ou de l’emplacement, des dimensions de la concession accordée au cimetière.

Les éléments de marbrerie funéraire qui peuvent composer une pierre tombale :

  • La semelle : assise du monument, la semelle participe la stabilité de l’ensemble.
  • Le soubassement : il vient rehausser l’ouvrage et délimiter la sépulture.
  • La tombale : il s’agit de la dalle qui vient couvrir et fermer le monument.
  • La stèle : c’est la pièce verticale. Elle mentionne généralement l’identité du défunt et peut porter une gravure, une épitaphe, un motif religieux…

À l’image des agences ROC ECLERC, les pompes funèbres disposent d’un catalogue de monuments funéraires et cinéraires varié. Les marbriers peuvent également concevoir un ouvrage sur-mesure.

La personnalisation de la sépulture

La personnalisation de la sépulture est une manière de valoriser la mémoire de nos défunts. Il est possible de le rendre unique, de le personnaliser en fonction des croyances des croyances de la personne, mais aussi de ses goûts. Différents critères concourent à la personnalisation de la sépulture :

  • Le matériau: marbre, pierre ou granit, le choix du matériau influence son esthétisme, mais aussi sa durabilité et de sa résistance aux aléas du temps. 
  • La forme: monument design, cultuelle, traditionnelle… le style et la forme de la sépulture dépend des goûts de chacun.
  • La couleur : le granit offre une diversité de choix en termes d’aspects et de couleurs :  uni, veiné, moucheté ; gris, rose, noir, bleu, vert…
  • Les éléments décoratifs: plaques funéraires, lanternes, médaillons, vases ou jardinières, les articles funéraires donnent au monument une identité visuelle spécifique.
  • La gravure de la stèle ou de la tombale : la gravure ou dorure donne une touche personnelle au monument. Outre l’identité du défunt, il est possible de faire graver sur la tombe un motif (colombe, rose…), un symbole religieux (croix, croissant, étoile…), mais aussi une épitaphe.

L’entretien de la sépulture

Les conditions météorologiques et l’usure peuvent altérer l’état de la tombe. Entretenir les monuments funéraires et cinéraires permet de préserver la mémoire de la personne décédée et de lui rendre hommage. C’est dans ce sens qu’un grand nombre de pompes funèbres, telles que les agences ROC ECLERC, propose un service d’entretien et de fleurissement de la sépulture. Les agents funéraires réalisent le nettoyage, le désherbage et le fleurissement de la tombe.