Installation d’un monte escalier chez soi : Atouts et procédure

0
159

Une chute dans les escaliers peut survenir pour les personnes de tous les âges. Qu’ils soient en colimaçon, tournants ou simplement droits, les escaliers restent cependant un danger particulier pour les personnes du 3ème âge et pour les personnes avec une mobilité réduite. Baisse de la mobilité, troubles de la vision ou manque d’adresse : chaque parcours de l’escalier peut devenir un moment délicat. Pour des questions évidentes de praticité, de confort et de sécurité, le monte-escalier représente donc une solution de choix. Faisons le tour des avantages de cet équipement, et de la façon de l’installer comme il se doit.

Des installations modulables, pratiques et accessibles

Le monte escalier se présente comme une chaise plutôt confortable qui est dotée d’un moteur. Elle permet de faire la navette entre le haut et le bas des escaliers, pour répondre aux besoins de déplacements des personnes qui en ont besoin. Le monte escaliers permet aux personnes handicapées d’exploiter tout leur lieu de vie sans nécessiter l’assistance d’une tierce personne. Les modèles disponibles aujourd’hui sur le marché se présentent comme bien plus sophistiqués que par le passé, lors des premières commercialisations de cet équipement.

Les montes escaliers se caractérisent par un leur modularité et leur grande flexibilité. Ils sont compacts et relativement légers. Un monte escalier s’assimile aujourd’hui à un véritable fauteuil qui n’a pas grand-chose à envier en terme de confort avec les sièges les plus ergonomiques. Les dossiers sont rehaussés et conçus pour offrir au dos un soutien irréprochable.

Des avantages spécifiques liés à l’installation d’un monte escalier chez soi

Comme mentionné plus haut, installer un monte escalier est une excellente option pour éviter des glissades, mais les atouts de cet équipement moderne et pratique ne se limitent pas à cette fonction de sécurité. Un monte escalier améliore également de manière directe le confort de vie des personnes qui en profitent, et participent à les rendre relativement plus indépendantes.

  • Pour les personnes souffrant de douleurs à la colonne vertébrale ou de maladies chroniques comme l’arthrite ou l’ostéoporose, ou encore afin de prévenir l’aggravation de ces maux, un monte escalier sera un précieux allié.
  • Pour de nombreuses personnes âgées ou en situation de dépendance, l’assistanat peut avoir des répercussions psychologiques parfois importantes. Le fait de ne pas totalement dépendre d’une aide extérieure pour des besoins quotidiens comme le simple fait de se rendre à l’étage apporte une certaine tranquillité psychique qui est bénéfique pour la santé sur le long terme.
  • Des études réalisées en France soulignent que plus de 8 retraités sur 10 préfèreraient rester chez eux à la retraite lorsque les conditions le permettent. Un équipement comme le monte escalier constitue à cet effet un moyen de rendre le logement plus habitable. Rester chez soi et devoir faire des concessions sur l’espace que l’on est en mesure d’exploiter peut rapidement entretenir un certain sentiment de dépréciation. Avec un monte escalier, les problèmes de déficience visuelle ou de perte de mobilité liées à l’âge ne viennent pas nuire à votre capacité d’exploiter les niveaux supérieurs de la maison.

Il est important de rappeler qu’afin de continuer à vivre dans une résidence personnelle, certains seniors doivent déménager ou engager des travaux parfois très coûteux. Miser sur un monte escalier représente une alternative moins contraignante à bien des égards, en plus de revenir moins cher que des travaux de réaménagement spécifiques.

Quel prix pour acquérir un monte escalier

Ces équipements sont par ailleurs bien plus accessibles financièrement que par le passé. En effet, différentes subventions peuvent permettre aux personnes éligibles d’équiper leurs escaliers de ce fauteuil motorisé. Ces avantages complètent le fait que le prix d’un monte escaliers est aujourd’hui bien plus intéressant qu’il y a quelques années, notamment chez les fournisseurs spécialisés. Installer un monte escalier représente une option largement moins coûteuse que la mise en place d’un ascenseur, pour une utilité encore plus spécifique.

Les procédures essentielles pour installer un monte escalier

L’installation d’un monte escalier doit répondre à des normes de sécurité et à des procédures spécifiques. Cet équipement qui vient apporter un confort et une certaine garantie de sécurité doit choisi selon des critères précis, notamment l’état général de votre escalier et sa forme, la résistance des escaliers ou encore le type d’aménagement relatif et les dimensions. Votre monte escalier doit en définitive parfaitement s’adapter aux escaliers auxquels il sera associé, pour une intégration harmonieuse et pour des questions de praticité également.

Faire un état des lieux exhaustif pour le meilleur choix

Pour s’assurer que le modèle de votre monte-escalier convient bien, la prise mesure sera la première étape. Elle précédera l’évaluation du budget et l’établissement d’un devis précis pour votre projet. Les dépenses à prévoir dépendront de la configuration de l’escalier et des travaux qui devront être engagés pour permettre l’intégration du monte escalier.

En somme, il faudra d’abord vérifier la faisabilité du projet. Des points comme l’angle d’inclinaison de vos escaliers, la hauteur du plafond au-dessus des escaliers, ou encore le type d’agencement pour les marches sont à prendre en compte. Les modèles de monte escaliers sont nombreux. Sauf exception, un modèle standard pourra facilement convenir à vos escaliers pour un fonctionnement optimal. Dans le cas contraire, les fabricants peuvent s’atteler à la conception de modèles spécifiques répondant à vos besoins.

L’installation du monte escalier par un professionnel

La qualité de l’installation définira votre sécurité, mais aussi la durabilité de l’installation. Elle doit donc être aussi soignée et rigoureuse que possible.

L’installation d’un monte escalier requiert l’expertise d’un professionnel qualifié. Les travaux d’installation doivent être faits dans le respect de normes établies, afin que son fonctionnement soit optimal. Les différents travaux à réaliser pendant l’installation, les choix à faire (quel type de fixation ou de collage, dans le mur ou dans les marches des escaliers, etc.) doivent être le fait d’un technicien en mesure de juger des meilleures conditions pour le fonctionnement optimal de votre monte escalier.

Les étapes de l’installation de votre monte escalier

Avec un équipement de qualité et un technicien d’expérience, votre installation de monte escalier peut s’achever en quelques heures à peine.

  • la première étape de l’installation consiste en l’assemblage des différentes pièces de votre monte escalier. Les différents composants de l’équipement correspondent à des attaches précises. Il faut ensuite assembler les composants du rail de votre monte escalier.
  • La fixation du moteur et du rail du monte escalier doit se faire avec le plus grand soin. Une bonne fixation et une insertion correcte des bons composants demande une parfaite connaissance du modèle du monte escalier. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de s’en remettre à l’expertise d’un technicien spécialisé. Cela permet d’éviter des approximations qui n’entraîneraient que perte de temps pendant l’installation.
  • Après son installation, le spécialiste procède à l’explication du fonctionnement de l’appareil à ses utilisateurs. Des tests poussés sont alors réalisés pour s’assurer du fonctionnement optimal de la machine. Un bon technicien saura également vous parler des problèmes éventuels pouvant survenir au fil du temps selon le modèle du monte escalier. Il vous indiquera également l’attitude à tenir selon les cas.

L’installation d’un monte escalier se fait dans le respect de normes de sécurité particulières. Chaque consigne a son importance et permet de garantir la sécurité parfaite des utilisateurs.

Vérifier les normes de sécurité pour une installation adéquate du monte escalier

Un monte escalier comporte différents éléments de sécurité qui sont de nature à prévenir les accidents.

  • Les détecteurs d’obstacles comptent par exemple parmi les points à vérifier. Ils permettent un arrêt automatique de l’appareil lorsque des objets ou des obstacles divers bloquent le rail de votre installation. Une machine fonctionnelle dispose en outre d’un système d’arrêt d’urgence qui permet à l’utilisateur d’éviter certains incidents et d’interrompre volontairement la montée ou la descente en cas de besoin.
  • Le technicien qui procède à l’installation de votre équipement devra s’assurer que les télécommandes du monte escalier sont en bon état de marche. Elles sont deux, et permettent d’appeler la machine depuis le bas et le haut de l’escalier.
  • La ceinture de sécurité de votre monte escalier doit également être bien fixée.

Conclusion

Le monte escalier est un équipement qui optimise le confort et la sécurité pour les seniors et les personnes à mobilité réduite. Il est utile pour préserver une certaine autonomie. Pour les configurations d’escaliers les plus complexes, son installation se réalise en un maximum de 24 h en général.

Acquérir un monte escalier représente toujours une étape importante pour ses utilisateurs. Si cet équipement apporte confort et mobilité, il constitue aussi une sorte d’acceptation du statut de senior et d’une réduction de la mobilité dans certains cas.

Les modèles de monte escaliers disponibles aujourd’hui sont nombreux et s’adaptent à la configuration des escaliers où ils sont installés. Les entreprises spécialisées qui commercialisent ce type d’équipements mettent à disposition des clients des conseillers qualifiés en mesure de cerner vos besoins et de vous conseiller les meilleures installations en fonction de votre budget et de vos besoins spécifiques. Pour les personnes qui hésitent à réaliser ce type d’investissement, procéder à des demandes de devis ou en discuter avec des proches peut être un bon moyen de mieux cerner les avantages relatifs et de se lancer le cœur tranquille.