Greffe capillaire : Quelle technique adopter pour un meilleur résultat ?

0
462

Calvitie ou chevelure clairsemée, vous n’avez plus de souci à vous faire, car il existe désormais plusieurs techniques qui permettent d’y remédier et donnent un résultat naturel. Mais le hic, il faut y mettre le prix ! Toutefois, sachez avant tout qu’il n’existe pas de technique universelle. Le choix de telle ou telle méthode doit dépendre de plusieurs paramètres propres à vous. Trouvez dans cet article un zoom sur ces techniques et des astuces pour faire un bon choix.

Quelques causes de la calvitie

Comme l’affirmait Gustave Flaubert, « Calvitie : toujours précoce et causée par des excès de jeunesse ou la conception de grandes pensées ». Mais les causes vont au-delà de ce simple principe et peuvent parfois être physiologiques ou non.

La calvitie physiologique survient lors du vieillissement des follicules. Dès que vous prenez de l’âge, les follicules de votre corps deviennent plus petits et on observe un raccourcissement de la croissance du cycle pilaire. Ces phénomènes entrainent ensuite la réduction du nombre de cheveux et une chute progressive de leur croissance. Ce vieillissement est plus accentué chez les hormones mâles, ce qui détermine une chute importante des cheveux généralement dans la zone de la couronne et du front. En effet, les follicules sont assez sensibles aux effets des hormones à ce niveau.

Quant à la chute non physiologique, on la lie généralement à la fatigue, aux stress, à certaines maladies ou aux effets secondaires d’un traitement médical.

Même si des années en arrière les personnes disposant d’une calvitie ne trouvent aucun mal à l’exposer, le phénomène est devenu de nos jours très gênant. Plusieurs techniques ont été alors développées pour permettre de pallier ce fléau.

Principe de la greffe capillaire

Dès que vous avez les premiers signes de la calvitie, commencez par penser à une greffe capillaire. Ces techniques de greffage sont basées sur l’implant de cheveux à l’aide d’un robot ou par un médecin praticien. En effet, on observe généralement ces signes sur les golfes temporaux chez l’homme. Par contre chez la femme, on remarque l’éclaircissement de la chevelure lors de l’apparition de la calvitie. Grâce aux avancées de la chirurgie, des interventions indolores sous anesthésie permettent de rendre des cheveux naturels aux personnes souffrant d’une calvitie.

Il existe plusieurs techniques de greffage, se basant chacune sur des principes différents et convenant à différentes personnes. Toutefois, leur objectif commun est de regarnir les zones du cuir chevelu pour obtenir une ligne capillaire naturelle sans laisser de trace d’intervention chirurgicale.

Il s’agit donc d’une réimplantation des cheveux en partant d’une zone donneuse à une zone receveuse. Les prélèvements se font dans les zones les plus riches de la tête, afin d’avoir un aperçu uniforme de l’ensemble.

La technique de FUT

Définie comme Transplantation des Unités Folliculaires, cette technique est une intervention chirurgicale qui part du prélèvement d’une bande de cuir chevelu dans une zone riche. La plupart du temps, ce prélèvement se fait à l’arrière du crâne. Par la suite, le chirurgien passe aux prélèvements des greffons, afin de les réimplanter dans la zone chauve.

Cette technique peut être appliquée aussi bien aux hommes qu’aux femmes. On y fait recours généralement pour les grandes calvities. La durée de cette opération dépend essentiellement du nombre de greffons implanter. Toutefois, on note une fourchette de 3 à 4 heures. Elle requiert une anesthésie locale, avec parfois une sédation orale. Ainsi, le patient pourrait ressentir des tiraillements au niveau de la zone donneuse une fois l’anesthésie dissipée. Ce malaise ne dure que quelques jours et laisse place à la croissance des cheveux. Par la suite, les racines pilaires démarrent une production de nouveaux cheveux. On obtient les résultats définitifs après 6 à 12 mois. On note un taux de croissant d’environ 8 mm à 1 cm chaque mois.

Le coût moyen de cette technique est estimé entre 2500 et 5000 €. Les facteurs qui influencent ce montant sont entre autres :

  • La superficie de la zone à couvrir ;
  • Le pays et la région de l’opération ;
  • Le médecin praticien en charge de l’opération, etc.

Malgré la précision qu’il requiert et son coût, cette technique présente néanmoins plusieurs avantages. En effet, elle ne nécessite aucun rasage du crâne et s’opère en temps très réduit. On note également l’implantation d’un nombre important de greffons en un temps record et un taux de repousse satisfaisant.

Cependant, l’opération peut faire apparaitre une cicatrice discrète à l’arrière de votre tête. Le temps de cicatrisation est également important et la douleur postopératoire est parfois très forte.

La technique de FUE

Encore appelé Extraction d’Unité Folliculaire, la technique de FUE consiste à extraire chaque follicule de cheveux l’un à la suite de l’autre et d’effectuer ensuite la migration de la zone donneuse à la zone receveuse. Cette extraction des follicules peut être manuelle, semi-automatisée ou automatisée. Elle ne laisse pratiquement aucune trace d’opération visible à l’œil nu. On peut ainsi le caractériser de chirurgie sans cicatrice.

La FUE est généralement recommandée aux personnes ayant un processus de cicatrisation long et très peu efficace. Elle est destinée aux petites calvities telles que les trous à recouvrir, les cicatrices ou golfs temporaux. Sa mise en place n’exclut aucun sexe, car elle peut convenir parfaitement aussi bien à l’homme qu’à la femme.

L’opération pour cette technique dure environ 3 à 6 heures, en fonction du nombre de greffons à implanter. Après cette phase, vous obtenez des résultats définitifs entre les 6 et 12 mois suivants. Les cheveux grandissent avec un rythme de 1 cm par mois. Les nouvelles chevelures peuvent ensuite être entretenues, afin de les rendre uniformes aux autres cheveux. Il est important de noter que cette méthode ne permet pas d’avoir la chevelure de base, mais améliore plutôt la calvitie. Pour cela, il est conseillé d’opter pour plusieurs séances, afin d’avoir le résultat souhaité.

Suite à l’opération sous anesthésie, le patient ne ressent pratiquement aucune douleur. L’opération est indolore avec un délai de récupération du patient très court. Toutefois, vous verrez l’apparition de quelques tâche et rougeur ne pendant environ 10 jours, puis ensuite rien.

On évalue le prix de cette technique entre 6000 et 10 000 €. Ce prix varie selon le nombre de greffons prélevés. En dehors de ce critère, plusieurs autres paramètres interviennent dans la fixation du prix :

  • La taille de la zone à recouvrir ;
  • Le lieur et la région d’intervention ;
  • Les honoraires du médecin en charge de l’opération, etc.

Bien qu’elle ne soit pas la première technique auquel font recours tous les patients, la FUE présente néanmoins plusieurs avantages. Elle ne nécessite pas d’entretien postopératoire et ne laisse aucune trace après intervention. Le résultat obtenu avec cette technique est naturel, avec un taux de repoussement variant entre 80 et 90 %. Mais face à tous ces avantages, on souligne quelques inconvénients qui sont : le rasage du crâne lors du prélèvement, le nombre de séances et le prix très élevé.

La technique de la FUSS

La FUSS (Follicular Unit Single Strip) est l’une des techniques les plus utilisées pour les greffes capillaires. Pour cette technique, le principe reste le même. Le chirurgien rase la zone donneuse, puis découpe une bandelette de sorte à recouvrir la surface de la calvitie. La découpe de la bandelette se fait sous microscope, afin de faciliter la récupération des unités folliculaires. Après cette étape, le médecin les place une à une, à l’aide d’outils spéciaux, sur la zone frontale afin de couvrir toute la surface chauve.

Cette technique requiert beaucoup de précision et dure environ 3 à 5 heures sous anesthésie locale du patient. Elle se déroule en deux temps : le premier pour le prélèvement et le second pour l’implantation. Après l’opération, il est possible que le patient ressente un œdème pendant environ trois jours et une sensation d’inconfort au niveau de la zone donneuse. En ce qui concerne la zone des greffons, on ne note que quelques petites croûtes. N’hésitez pas à contacter le médecin en cas de persistance des douleurs.

Cette technique est considérée comme la plus abordable financièrement, car elle est disponible à partir de 3000 € par séance. Toutefois, le nombre de séances dépendra de l’étendue de la calvitie et du résultat que vous recherchez. À cela s’ajoutent les contraintes géographiques et le médecin délégué pour l’opération. Autant de critères qui pourraient influencer le montant total de cette technique. Face à ce montant, on note un excellent rapport qualité/prix pour cette technique. En effet, cette méthode fait partie des rares qui permettent d’implanter beaucoup plus de greffons en un temps réduit. Le nombre de greffons qu’il est possible d’implanter est de 2000 à 5000 par séance. En raison de cela, cette technique n’est conseillée qu’aux personnes ayant une calvitie très importante.

Cependant, cette technique vous laissera une fine cicatrice au niveau de la zone de prélèvement. Mais il est possible de faire pousser des cheveux pour masquer cette cicatrice. Cela nécessite donc des séances supplémentaires et donc un budget supplémentaire.

Conclusion

Vous n’aurez déjà remarqué, il existe désormais plusieurs techniques pour remédier à la calvitie et en faire un simple souvenir du passé. Dès que vous vous sentez à faire le pas décisif, il est important de savoir quelle technique utiliser pour avoir un résultat satisfaisant. La plupart des techniques prennent en compte le niveau de calvitie, le budget et beaucoup d’autres critères à surveiller de près. Faites donc le tour de ces critères avant de trouver la technique la mieux adaptée pour vous.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here