Confirmation : De quoi s’agit-il et comment la recevoir ?

0
181

Pour avoir une vie chrétienne parfaite, tout croyant doit recevoir le don de l’Esprit-Saint. C’est justement pour cette raison que le baptisé doit recevoir le sacrement de la confirmation. Voici ce qu’il faut retenir de cet important sacrement.  

La confirmation : que comprendre ?

Le sacrement de la confirmation fait suite à celui du baptême. Par le baptême, le croyant nait pour une nouvelle vie avec le Christ. Il devient ainsi par l’adoption, l’enfant de Dieu. La confirmation permet au croyant d’être mûr spirituellement. En effet, il sera difficile au chrétien de vivre la vie de Dieu s’il ne reçoit pas l’Esprit-Saint. C’est cet Esprit qui donne la force nécessaire au croyant de faire l’œuvre de Dieu.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les apôtres ont aussi attendu que l’Esprit-Saint survienne d’abord avant de commencer leurs missions apostoliques. Elle apporte ainsi au confirmand, la croissance et l’approfondissement de la grâce du baptême. Dans la Bible, les apôtres ont également donné la confirmation à certaines personnes qu’ils n’ont pas baptisées eux-mêmes.

Dès lors, ceux-là ont reçu l’Esprit promis (Actes 8, 15-17 et 19, 1-7). Par ce geste, ces disciplines de Jésus confirmaient le baptême que les concernés avaient fait. À la question de savoir donc qu’est ce que la confirmation, c’est tout simplement le sacrement qui fait du baptisé un adulte dans la foi. Il lui fait découvrir sa mission et l’aide à la réussir par l’intervention de l’Esprit-Saint.

Qui peut recevoir le sacrement de la confirmation ?

Comme le Pape François le rappelait autrefois, il est important que les enfants et les adolescents reçoivent le sacrement de la confirmation. Car, chaque chrétien baptisé doit recevoir l’Esprit-Saint comme les apôtres l’ont reçu le jour de la Pentecôte. Tous ceux qui sont baptisés peuvent à priori recevoir ce précieux sacrement.

Ainsi, les adultes qui ont fait leurs baptêmes quand ils étaient encore enfants peuvent avoir la confirmation. Notons qu’ils peuvent faire la demande à n’importe quel âge. Pour les plus jeunes déjà baptisés, ils doivent attendre d’avoir l’âge de la raison avant de faire leur demande. En effet, la confirmation est aussi une responsabilité, et l’on ne peut faire porter cette charge à quelqu’un qui est encore au biberon. C’est pourquoi en France, il faut avoir au moins 12 ans avant d’être un confirmand.

Déroulement de la célébration de la confirmation

Vous faites la demande du sacrement de la confirmation lorsque vous vous sentez prêt à recevoir l’Esprit-Saint. Il faut que ce désir de grandir spirituellement vienne de vous-même. Une fois votre décision prise, votre église vous programmera avec d’autres confirmands. Voici les étapes de la liturgie du sacrement de la confirmation.

  • L’appel : ici, chaque candidat est appelé par son nom pour se présenter devant l’évêque ;
  • Après l’appel, les confirmands professent leur foi, renouvelant ainsi les promesses du baptême ;
  • Ensuite, le célébrant étend sa main sur les concernés en priant Dieu de leur donner tous les dons de l’Esprit-Saint ;
  • Maintenant, le parrain et la marraine de chaque confirmand le présentent à l’évêque. Ce dernier met sa main sur l’épaule de l’intéressé et marque son front en traçant une croix. Il utilise le Saint Chrême pour faire ce tracé. Il appelle le prénom du confirmand en disant « soit marqué de l’Esprit-Saint, le don de Dieu. »
  • La célébration prend fin sur un geste de paix.

C’est ainsi que les chrétiens reçoivent la confirmation. Les confirmés peuvent désormais être conduits par l’Esprit-Saint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here