Comment lutter efficacement contre le moustique tigre ?

0
890

Les multiples mesures de démoustication générale envisagées par l’État ont montré leur limite. Le pouvoir public en est venu à la conclusion d’une solution à une échelle plus réduite. Il faudra désormais que chaque ménage adopte les bons comportements pour empêcher la multiplication de ces insectes. Hormis cette solution préventive, il existe des remèdes efficaces pour tuer ces dangers publics alors qu’ils sont encore à l’état embryonnaire. Comment se mettre durablement à l’abri de la piqûre mortelle du moustique tigre ?

Le moustique tigre : quel est cet insecte ?

Cet insecte est facilement identifiable avec son corps orné de rayures noires et blanches. Son corps est assimilable à celui du zèbre. Ses ailes sont d’un noir opaque, contrairement au moustique ordinaire. C’est un insecte discret. En effet, il ne fait pas du bruit au cours de ses vols qui sont habituellement lents. Sa piqûre est plus douloureuse que celle du moustique ordinaire. C’est en Asie du Sud-est que le moustique tigre a vu le jour pour la première fois. Classé dans la famille des Culicidae, ce moustique est l’un des plus invasifs de la planète. Sa facilité à se reproduire favorise sa présence dans plus de 100 pays du monde répartis sur les cinq continents. Aucune région du monde n’est donc épargnée par la piqûre de cet insecte. L’an 2000 est considéré comme l’année de son invasion en Europe. Le moustique tigre est un insecte diurne. On le retrouve souvent dans les zones urbaines et périurbaines qui sont réputées abriter assez de réserves d’eau.

Pourquoi craindre le moustique tigre ?

Dans sa parution du 16 août 2017, le journal Le point affirmait : 

Le moustique tigre a posé ses valises en France et compte bien y rester. 

Selon les études du ministère de la Santé, plus de 50 départements français sont sous la menace du moustique tigre. Des statistiques alarmantes qui justifient la nécessité de combattre urgemment la multiplication de ce type d’insectes. En plus de son fort taux de croissance, le moustique tigre cause des maladies aussi dangereuses les unes que les autres. Pour l’heure, les scientifiques ont répertorié trois infections tropicales qui présentent des symptômes similaires. Une personne atteinte d’une de ces maladies peut se plaindre de maux de tête, de fièvre, de douleurs musculaires et de nausées. Le pire est qu’il n’existe encore aucun vaccin pour s’en prémunir.

Quelles sont donc les maladies transmises par le moustique tigre ?

  • La maladie de la Dengue

Après la piqûre de l’insecte, il faut attendre 2 à 7 jours d’incubation. Ensuite, les premiers symptômes se déclenchent. Elle est aussi appelée « grippe tropicale », car elle se manifeste exactement comme une grippe. C’est une infection qui touche un nombre impressionnant de personnes. Selon les chiffres de l’OMS, plus de 50 millions de personnes en sont atteintes tous les ans. 500.000 d’entre elles contractent la forme sévère de la maladie qu’est la dengue hémorragique. Les cas évoqués ne touchent pas pour la plupart la France. Il faut cependant noter que selon des recensements datant du 24 août 2018, 104 personnes ont été touchées en France. C’est la Provence-Alpes-Côte d’Azur qui enregistre plus de malades avec 33 cas.

  • La maladie du chikungunya

C’est une maladie virale transmise par le moustique tigre. Elle cause de vives douleurs chez la victime et l’affaiblit. Il faut préciser que la France est pour l’instant épargnée mais jusqu’à quand ? Le mal est déjà aux portes de l’hexagone. Des cas ont été répertoriés dans les DOM-TOM. À la Réunion et à Mayotte, on dénombre plus de 25.000 cas. Quand on sait que ce moustique sait voyager, il faut nécessairement prendre en compte cette situation.

  • La maladie de Zika

Le Zika est une infection similaire au chikungunya et à la dengue. La piqûre du moustique tigre peut entrainer cette infection. Le premier cas au monde s’est signalé en 1947 en Ouganda, dans une zone forestière. Les autorités sanitaires françaises ont fait cas d’un patient porteur d’un tel virus, le 9 octobre 2019. C’était à Hyères dans le département de Var. Deux autres personnes issues de la même région en ont également souffert.

Un moustique qui se nourrit du sang humain

Avant de prendre des mesures efficaces contre la multiplication du moustique tigre, il faut comprendre comment il se reproduit. Cet indice pourra permettre de s’attaquer à l’insecte depuis son nid. En effet, la femelle du moustique pond des œufs dans un milieu humide. On retrouve donc les œufs de moustique tigre dans les marécages, les eaux stagnantes ou dans les réceptacles d’eau. Avant de pondre ses œufs, le moustique femelle se sert du sang humain pour puiser les protéines nécessaires à la ponte. S’il cherche à piquer, c’est donc pour pouvoir se reproduire. Une fois l’objectif atteint, le moustique dépose ses œufs dans un milieu humide pour qu’ils puissent éclore. Une simple flaque d’eau peut être suffisante. Il est capable de pondre plus de 2000 œufs. Les larves qui en sortent deviennent 5 jours plus tard des moustiques.  

Par quels moyens combattre le moustique tigre ?

Pour se débarrasser définitivement du moustique tigre, il faut actionner trois sortes de leviers. Le premier touche l’élimination de potentiels nids du moustique. Le second concerne la prévention contre la piqûre de moustique en milieu infesté. Et le troisième levier a trait aux produits à utiliser pour tuer les embryons du moustique. Ces trois axes font appel à une pile de techniques. Elles ne peuvent s’avérer efficaces que si elles sont cumulées.

Enlevez toute la broussaille

Le moustique tigre est un insecte qui vit, à l’origine, dans un milieu forestier. Il se sent donc à l’aise dans les endroits où il y a beaucoup d’herbes. C’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas laisser pousser les hautes herbes et de la végétation sauvage autour des habitations. Les habitats qui disposent de jardins bien touffus devront faire pulvériser régulièrement leur espace vert.

Nettoyer le potager

Les potagers peuvent également abriter les œufs du moustique tigre. Pour ne pas attirer ces insectes, il ne faut pas laisser trainer les fruits au sol. Ils sont des nids potentiels d’œufs de moustique. Un nettoyage fréquent du potager est un réflexe efficace pour se protéger de la piqûre de ce moustique dangereux.

Moins d’eau à l’arrosage

Lors de l’arrosage du jardin, il faudra utiliser une quantité raisonnable d’eau. Lorsque l’eau stagne pendant longtemps dans le jardin, elle peut se transformer en nid pour les larves des moustiques. Il est bien de prévoir un conduit qui permettra au surplus d’eau d’arrosage de s’écouler plus facilement.

Assainir les gouttières

Étant donné que le moustique tigre aime se reproduire dans des milieux humides, il faut limiter l’existence de telles zones. Les canaux d’écoulement d’eau doivent faire l’objet d’un contrôle permanent. Ils ne doivent pas être bouchés ou retenir une quelconque quantité d’eau. Les gouttières et les regards doivent permettre une circulation fluide des liquides. Ils ne doivent pas être boueux.

Recouvrir les récipients d’eau

Pour mieux se protéger du moustique tigre, il faut éviter de laisser ouverts les récipients. Cela doit être un réflexe, car le moustique tigre femelle est à la recherche de n’importe quelle source d’eau pour se reproduire. Il faut donc recouvrir tous les seaux d’eau par des couvercles propres et secs.

Vider régulièrement les poubelles

En plus des milieux humides, les larves du moustique tigre se développent aussi dans un cadre malsain. Les déchets dans la poubelle peuvent attirer le moustique femelle. Pour cela, il ne faut pas laisser trainer les ordures dans la poubelle. Mieux, il faut la couvrir hermétiquement, car même vide, la poubelle reste un milieu infesté.

Attirer les libellules

Les libellules se nourrissent essentiellement de larves d’insectes. Elles peuvent être une solution efficace pour éliminer les larves de moustique qui infestent une résidence. S’il existe malgré tout des étangs autour d’une habitation, il est conseillé de planter par exemple des arbustes autour du jardin. Ils attirent les libellules. À leur tour, elles vous seront utiles dans la lutte contre le moustique tigre.

Traiter la piscine

Les œufs de moustique tigre peuvent être pondus dans la piscine. Mais il existe une méthode efficace pour éliminer les larves de la piscine. Les techniciens ont élaboré des produits chimiques pour assainir les milieux humides. Il faut préférer un traitement à base de produits naturels pour éviter des allergies.

Protéger son corps de la piqûre

Les voyageurs peuvent également prendre des mesures pour ne pas se faire piquer par le moustique tigre. Lorsqu’ils se rendent dans un pays fortement envahi par ces insectes, ils peuvent passer sur leur peau des produits répulsifs. En plus de ces produits, ils doivent impérativement dormir sous moustiquaire la nuit.

Lutte contre le moustique tigre : prioriser les mesures individuelles

La France reste exposée aux maladies graves causées par le moustique tigre, car à maintes reprises, les mesures globales contre l’invasion du moustique tigre ont échoué. Il reste à chacun de se montrer vigilant et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les risques liés à la prolifération de ce moustique. Tous les citoyens doivent donc s’informer des précautions à prendre pour ne pas favoriser la reproduction de cet insecte.    

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here