Quel matériel acheter pour son trekking ?

0
446

Le trekking est une activité de plein air qui s’apparente à la randonnée pédestre. Faire du trek, c’est partir à l’aventure pendant plusieurs jours à pied, dans un environnement sauvage : en montagne, dans la jungle, dans les terres polaires, et même en plein désert. Un trekkeur marche plusieurs heures d’affilées pendant la journée, il doit bivouaquer pour la nuit et préparer ses repas sur place. Autant dire que cette activité se prépare ! Outre l’entraînement physique requis, il est impératif de réunir tout l’équipement pour garantir votre parcours et votre bien-être tout au long du parcours. Détails sur le matériel à acheter pour son trekking.

Les chaussures

Les chaussures tiennent une place très importante dans l’équipement du trekkeur. Il est essentiel de choisir une paire aussi confortable que possible, et notamment :

  • Les chaussures de trek : elles sont dotées d’une membrane imperméable et permet de traverser l’eau. Elles doivent également avoir de semelles antidérapantes qui s’adaptent aussi bien aux terrains boueux qu’au type de sols plus secs. Il est important de choisir des chaussures légères qui ne dépassent pas les 500 g.

  • Les sandales de trek : certains trekkeurs optent pour des tongs à enfiler au moment du repos en refuge. Les sandales de trek offrent un compromis entre légèreté et efficacité. Elles s’enfilent facilement et peuvent être portées pour marcher. On peut donc les alterner avec les chaussures de trek pour que les pieds puissent respirer

Les vêtements

Le nombre de vêtements à emmener dans son sac à dos dépend de la durée du trek et du climat qu’il fait dans la région. Il faut se préparer à l’éventualité de se changer le moins souvent possible, car les douches seront rares. Les vêtements doivent être polyvalents, et donc protéger du froid, de la chaleur, et de l’humidité.

  • 2 T-shirts en polyester qui n’absorbent pas la transpiration et qui sèchent vite au soleil. Il faudra le porter sur soi pour marcher dans la journée, et éviter absolument le coton qui ne possède pas ces précieuses vertus. Du reste, un T-shirt en polyester peut être lavé chaque soir pour être porté le lendemain même.

  • 2 ou 3 pantalons de randonnée. Si le voyage se déroule dans une zone plutôt chaude, les 2 pantalons doivent être légers et de couleur claire pour ne pas avoir trop chaud en journée. Le 3ème doit être plus épais, de couleur sombre, et peut vous tenir au chaud pendant la soirée. Si le voyage s’effectue en zone plutôt froide, les pantalons doivent être épais.

  • 1 chemise de randonnée à manches longues si le climat est chaud et une veste de laine dans le cas contraire.

  • 1 veste polaire à enfiler au-dessus de la chemise ou du T-shirt pour les nuits sous les étoiles.

  • 1 veste type soft-shell qui servira de coupe-vent. Elle doit servir de 3ème couche de vêtement lorsque le froid est mordant ou pour se protéger de l’humidité quand il pleut. Elle doit donc être confortable, imperméable et respirante.

  • 1 poncho qui sera salutaire en cas de grosse pluie car il protègera l’ensemble du corps, de plus il est léger et n’encombrera pas le sac.

  • Des sous-vêtements confortables : 4 caleçons pour les hommes, 2 soutiens gorges de sport et 4 culottes pour les femmes.

  • Un bonnet pour la nuit et un chapeau ou une casquette pour le jour

  • 3 paires de chaussettes de randonnée et 1 paire de chaussette en laine polaire. Ces dernières sont très efficaces contre le froid. Elles doivent être enfilées au moment de dormir.

Le matériel pour dormir

S’il est possible de coucher en refuge le soir, il faut toujours prévoir un sac de couchage pour un supplément de confort. Pour le bivouac, voici les indispensables à emmener sur soi :

  • Une tente légère où s’allonger pour la nuit et se protéger du froid et de l’humidité

  • 2 draps, l’une doit être en fourrure épaisse et l’autre en soie

  • Un oreiller gonflable

  • Un sac à viande avec lequel envelopper le sac de couchage pour ne pas le salir et pour apporter un surplus de chaleur. Pour les treks en pays très chauds, certains trekkeurs n’hésitent pas à s’en servir comme de sac de couchage. Les matières à privilégier pour ce sac sont le polyester et le coton.

  • 1 ou 2 livres de poche à lire le soir pour se distraire

  • Une lampe frontale pour s’éclairer et pour pouvoir lire dans l’obscurité

  • Des piles

La trousse de toilette

Prendre moins de bains ne signifie pas qu’il faille faire totalement abstraction de l’hygiène, loin de là ! Il est essentiel de rester propre pour se sentir frais pour chaque journée de marche. Il est donc essentiel d’emporter :

  • Un pain de savon à PH neutre pour la douche et la lessive.

  • Un petit flacon de 50 ml de shampoing. Cette quantité est amplement suffisante pour une dizaine de jours d’autant plus que les cheveux ne seront pas lavés quotidiennement.

  • Un dentifrice et une brosse à dent

  • Un papier toilette et des lingettes

  • Un petit flacon de gel antibactérien à utiliser avant chaque repas

  • Une mousse à raser et un rasoir

  • Des tampons hygiéniques ou une coupe menstruelle. Certaines trekkeuses optent pour la coupe qui peut être vidée et lavée au lieu des tampons. Cette solution est plus respectueuse de l’environnement et permet d’alléger le sac.

  • Une petite serviette de bain en microfibre. Pour ne pas alourdir le portage, une serviette de 30x20cm convient parfaitement.

  • Un cure-oreille qui est plus écologique que des cotons de tige.

  • Une petite trousse à pharmacie doit également y être glissée pour soigner les éventuelles petites blessures. Elle doit donc au moins comporter de l’alcool, des compresses, du coton, des médicaments antalgiques, etc.

Le portage

Le portage est l’élément le plus délicat de la préparation du trek. Il doit contenir le maximum de matériel et ne pas trop alourdir le trekkeur. Toutefois, s’il est trop petit, il sera difficile d’emmener tout le nécessaire. Il est donc conseiller d’opter pour :

  • Un sac à dos de 40 à 50 litres pour un trek avec arrêt en refuge et relativement court, entre 2 à 3 jours par exemple. Pour une plus longue route, il vaut mieux opter pour un sac avec un volume plus conséquent, qui fait 60 litres au moins. Le sac à dos doit être rempli intelligemment. Le matériel léger et qui ne sert pas souvent en journée doit être placé au fond (sac de couchage, couverture, etc.), tandis les objets plus lourds doivent être placés au niveau du dos (couverture épaisse, sac de couchage, etc.). Le compartiment du haut quant à lui, doit comporter les objets qui servent souvent en journée comme l’appareil photo, les papiers d’identité, etc.

Équipement pratique

En plus de tout l’équipement obligatoire, certains objets peuvent être glissés dans le sac pour allier bien-être et pratique pendant le trek. Il faudra emporter entre autres :

  • des lunettes de soleil

  • un bâton de marche

  • un petit panneau solaire pour charger le portable et l’appareil photo

  • une carte de la région

  • des pilules pour purifier l’eau, etc.

  • des barres de céréales peuvent être glissées dans le sac pour les fringales.

Retrouvez tout l’équipement de randonnée dont vous avez besoin sur Randoeco.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here