Comment garder la ligne : 10 astuces pratiques !

0
448

Une activité physique régulière et un régime permettent de garder la ligne. Mais, l’on peut aussi adopter quelques bonnes astuces. Voici 10 astuces pratiques pour garder la ligne.

Mastiquer correctement les aliments

La mastication est une fonction mécanique qui permet de couper, et de broyer les aliments. Elle est importante parce qu’elle soulage et facilite le travail de l’estomac. La digestion ne commence pas dans l’estomac, mais plutôt dans la bouche où la salive libère de la salive. Une mauvaise mastication aura donc pour conséquence d’entraver le bon fonctionnement de l’estomac. Trop sollicité, ce dernier s’épuisera entraînant aussi un épuisement du système digestif. Il est donc recommandé de :

  • Mâcher lentement ;
  • Mâcher plus de vingtaine de fois chaque bouchée.

La mastication joue un rôle important dans le déclenchement de la sensation de satiété. Quand on mâche les aliments, le cerveau libère après au moins 15 minutes un neurotransmetteur appelé l’histamine. C’est elle qui provoque le sentiment de satiété et le transmet au corps. Il est donc important de bien mâcher pour que le cerveau analyse correctement la quantité de nourriture avalée. Diverses astuces sont disponibles pour garder la ligne sur le site internet Maigrir Magazine.

Manger lentement

Bon nombre de personnes sont adeptes des fast-foods ou de la restauration rapide en français. Toujours pressé, on prend rarement le temps de bien mâcher et de manger lentement. On s’empiffre comme un affamé, en avalant en cinq minutes le petit déjeuner et le déjeuner. L’estomac et le système digestif sont alors mis à rude épreuve. Pourtant, quand on prend le temps de manger lentement, on fait du bien au corps.

Quand on est rassasié, le cerveau envoie un signal au corps. Ce signal met au moins 15 minutes avant d’arriver à destination. Mais, on s’empiffre si vite que le message du cerveau arrive bien plus tard. Il est donc conseillé de prendre son temps quand on mange. L’idéal, c’est d’allouer au moins 25 minutes aux repas et de prendre le temps d’écouter les signaux que le corps nous transmet. En somme, quand on mange lentement, on mange moins et bien.

Écouter son corps

Le corps parle et envoie des messages. Pour comprendre ses signaux, il faut apprendre à l’écouter. Pour faire simple, dans ce cas précis, il faut savoir reconnaître les signaux de faim et de satiété pour garder la ligne. « Tu as faim, tu dois manger », c’est un signal du cerveau. Cela s’accompagne généralement de gargouillis dans le ventre, de maux de tête… Il est donc temps de passer à table pour satisfaire l’organisme. Quand la faim est apprivoisée, il faut savoir dire stop et laisser le plat même s’il reste encore des morceaux de viande. « Arrête de manger, tu es déjà rassasié », c’est en quelque sorte le message délivré par l’histamine, 15 à 20 minutes après le début du repas. Le plaisir de manger commence alors à s’effacer peu à peu. C’est une réaction normale de l’organisme. C’est le moment de s’arrêter afin d’éviter une indigestion.

Contrôler la quantité

Quelle quantité de nourriture doit-on avaler quand on a faim ? Il est difficile de se limiter surtout quand le ventre gargouille et qu’on a mal à la tête. Dans ce cas, le premier réflexe qui vient à l’esprit est de se jeter sur le repas. On s’empiffre sans répit, sans contrôle. La taille du plat est aussi importante que le rôle de la vue. C’est ce sens qui juge de la quantité de nourriture à avaler, même si la taille est largement au-dessus de ce qu’il faut. Il est donc important d’avoir de la retenue et d’acquérir une maturité alimentaire. C’est l’idéal pour ne pas développer une addiction alimentaire. En outre, la taille de l’assiette ou du bol est aussi un élément non négligeable. Un gros bol ou une grosse assiette incite à manger en plus grande quantité. Il faut donc privilégier les petites assiettes afin de ne pas céder à la tentation.

Manger sain

Pour être en bonne santé, il est indispensable de manger de bons aliments. Les bons aliments contiennent des nutriments (minéraux, des vitamines, des bonnes graisses et des antioxydants) qui renforcent les défenses du corps. Ces molécules énergétiques et protectrices aident l’organisme à lutter, entre autres, contre le vieillissement cellulaire et le cholestérol. Ce dernier est une graisse naturelle qui protège les cellules. Mais, vous risquez de prendre du poids si son taux est élevé dans le sang. Aussi, les aliments de basse densité énergétique tels que les fruits et légumes permettent d’avaler moins de calories. Ils sont riches en eau, fibres et protéines.

Boire beaucoup d’eau au quotidien

Il est conseillé de ne pas boire de l’eau pendant le repas. L’idéal, c’est de boire avant et après le repas par petites gorgées. L’eau stimule la production de la salive, laquelle facilite la mastication. Par ailleurs, le corps d’un adulte est constitué à 60% d’eau. Ce chiffre atteint 70% chez un jeune enfant et 78% chez un nourrisson. L’eau assure le transport des nutriments et de l’oxygène. Boire sainement permet de purifier naturellement le corps. Chaque jour, c’est 2,4 litres d’eau qui sont éliminés à travers la respiration et la transpiration. Il faut donc combler la perte pour éviter la déshydratation.

Bouger après le repas

Après un bon repas, digérez un peu et allez faire une petite promenade. Selon les études scientifiques, une marche digestive pratiquée pendant 15 minutes réduit le taux de glycémie dans le sang. Et les effets durent au moins 24H. L’organisme en tire encore un plus grand bénéfice quand l’effort est réalisé après le repas du soir. Par ailleurs, la glycémie est le taux de glucose dans le sang. C’est une substance responsable des fringales et des envies de sucrés. Elle favorise donc l’accumulation de graisses dans l’organisme. On prend alors du poids doucement, sans s’en rendre compte. La marche sportive est une activité qui permet d’éliminer au moins 250 kcal/h en moyenne.

Ne pas se priver

Pour garder la ligne, il existe plusieurs astuces. Se priver de manger est l’une d’elles. Privé de ses apports en calories, l’organisme va puiser dans ses réserves et brûler les graisses. Cela va contribuer à la perte de poids. On peut combler après ce besoin calorique en mangeant la même quantité de gras. Tous ces petits calculs permettent de maintenir son poids et donc de garder la ligne. De plus, jeûner permet de purifier l’organisme, en le débarrassant de ses toxines. Cependant, la privation de nourriture peut s’avérer dangereuse. Après un régime strict pour conserver sa silhouette, on peut observer l’effet yoyo (reprise de poids rapide). C’est un phénomène très fréquent et très redouté qui fait son apparition lorsque la privation prend fin. On s’abandonne et l’on s’empiffre. Par conséquent, au lieu de se priver de manger, il faut donc se faire plaisir, en mangeant bien, sain et équilibré.

Petit-déjeuner comme un roi, dîner comme un mendiant

Cette citation suit les principes de la chrononutrition qui correspond à une manière de s’alimenter en fonction de l’évolution des besoins dans la journée. Pour faire simple, elle impose de manger des repas copieux au petit déjeuner et de manger léger au dîner. Les besoins en calories dépendent grandement de l’heure de la journée, selon la chrononutrition. Le corps digère plus facilement le matin que les soirs. C’est pourquoi le dîner doit être pris tôt. L’objectif, c’est d’éviter de stocker les graisses et de garder sa ligne. En somme, les recommandations se répartissent comme suit :

  • Aliments copieux au petit déjeuner (œoeufs, beurre, charcuterie…) ;
  • Protéines animales et féculents au déjeuner ;
  • Aliments légers au dîner (légumes frais).

Le soir, l’assimilation des aliments est ralentie en raison de l’absence de sécrétions digestives. Contrairement au matin où l’apport en glucides est nécessaire pour le travail des organes et le bon fonctionnement de l’organisme. Au déjeuner, l’organisme libère des substances qui aident à traiter les apports en protéines.

Faites des exercices régulièrement

Une activité physique régulière permet, entre autres :

  • De maintenir le poids et la forme ;
  • D’améliorer le sommeil ;
  • De lutter contre le stress ;
  • De lutter contre le processus de vieillissement.

Il s’agira pour vous de trouver une discipline sportive qui vous aidera à vous dépenser. Selon l’activité pratiquée, vous pouvez perdre entre 200 et 800 kilocalories par heure en moyenne. N’oubliez pas cependant qu’il faut de l’équilibre en toute chose, y compris dans la pratique d’une discipline sportive.

Ces 10 astuces vous permettront de garder votre ligne. Cependant vous devez y mettre du vôtre pour ne pas céder à la tentation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here