Restrictions géographiques en voyage : Contournez le géoblocage !

0
123

Vous est-il déjà arrivé, durant un séjour à l’extérieur de votre pays, de vous rendre compte qu’il vous est impossible d’utiliser certains services que vous prisiez peut-être ? Si oui, il est fort à parier que vous ayez subi l’effet de ce que l’on nomme « restriction géographique ». Mais que comprendre réellement de la géorestriction et de quelle façon pourrait-on lui échapper pour profiter d’un usage moins limité d’Internet ?

Restrictions géographiques : définition

De façon simple, on parle de restriction géographique quand l’accès ou non à un contenu Internet est subordonné à votre position sur le globe terrestre. Dans la pratique, cette compréhension de la chose s’avère certes un peu simplette, mais ça peut aller. En d’autres termes, c’est un moyen que les fournisseurs de services web emploient pour limiter la possibilité d’utiliser leurs services en fonction d’éléments géographiques. Dès que vous êtes hors de la zone délimitée, vous recevez un message d’impossibilité de vous y connecter quand vous l’essayez. Ou soit vous êtes automatiquement redirigé vers un autre service. Par exemple, des plateformes comme Tubi, Netflix US, des États-Unis en font usage. Vous vous demandez sûrement pourquoi elles le font.

Les raisons de la géorestriction

Les fournisseurs de services web ont recours à cette méthode pour plusieurs raisons.  

  • Les contrats de droits d’auteur : les fournisseurs ne possèdent pas souvent entièrement le droit sur les contenus qu’ils distribuent. C’est celui qui a ce droit qui est habileté à décider de la possibilité ou non de distribuer ou non le contenu en question au monde entier. Sinon, les fournisseurs se servent de la géorestriction pour appliquer les clauses de délimitation tel que prévu dans le contrat.
  • Discrimination tarifaire : en se servant du géoblocage, les fournisseurs de services web s’offrent également la possibilité de délimiter le marché web. Avec cela, ils arrivent à appliquer différents prix selon votre position géographique qui aurait un impact sur votre Intérêt à accéder au produit. Ils peuvent réaliser, du coup, un profit plus important.
  • Raisons juridiques : pour une quelconque raison juridique, le gouvernement d’un État peut utiliser ce moyen pour limiter l’accès à un contenu. Une illustration de ceci est sans doute les mesures restrictives que prend le gouvernement britannique pour s’assurer que certains contenus ne soient diffusés qu’au Royaume-Uni. Ceci parce que ces contenus sont financés par les contribuables britanniques.
  • Exigences légales : il arrive qu’il y ait des dispositions législatives particulières auxquelles une entreprise ou une plateforme internationale doit se conformer. C’est par exemple le cas de l’inaccessibilité de Facebook en Chine.
  • Droits de licence : pour avoir l’autorisation de diffuser un certain contenu dans un pays, il faut encore en acheter les droits de licence. Variable d’un pays à un autre, ce droit est particulièrement cher dans certains pays. Il ne serait donc pas nécessairement productif d’acheter ce droit dans chaque pays du monde entier.

Ces différentes raisons, entre autres, peuvent justifier l’usage de cette méthode de restriction géographique. Si vous vous demandez si cette pratique est légale, sachez qu’elle n’est pas illégale. Ce n’est que dans la zone de l’Union européenne qu’elle semble un peu contestée vu le nombre de lois qui l’encadre et en limite l’étendue. Dans les autres parties du monde, elle est encouragée pour certaines des raisons sus-évoquées, soit tout simplement ignorées.    Mais comment fonctionnent-elles ?

Fonctionnement de la géorestriction

Disons d’entrée que les plateformes recourant à cette pratique utilisent différentes approches pour y arriver. Malgré cela, nous allons vous révéler le fonctionnement de façon générale. À chaque fois que vous voulez vous connecter à un site, ce dernier reçoit de votre appareil une demande d’autorisation qui comporte votre position exacte sur le globe. Comment est-ce possible, direz-vous. Eh ben, c’est la norme. Votre appareil même est conçu pour transférer de telles informations de plusieurs manières. Entre autres, l’adresse IP (Internet Protocol), attribuée par votre fournisseur de service Internet, qui identifie votre appareil de façon unique.

Elle indique votre position exacte dans le monde entier. De cette façon, le site n’a plus qu’à s’assurer que vous, de la position où vous êtes, n’êtes pas sur sa liste noire. Le cas échéant, au cas où votre adresse serait blacklistée, la demande est tout simplement rejetée. Alors, vous en recevez une notification d’indisponibilité ou soit vous êtes redirigé automatiquement vers une autre plateforme préparée dans votre zone pour accueillir ce genre de cas. En dehors de l’adresse IP, d’autres mécanismes incorporés à votre appareil transmettent des informations sur votre position géographique en temps réel. C’est le cas par exemple de l’adresse Bluetooth MAC, de l’emplacement de votre connexion WIFI, du GPS de votre appareil, etc.

Nous devons parler également de la restriction par carte bancaire. Certaines plateformes aux contenus payants ont recours à ce type de blocage. En effet, estimant que la méthode basée sur l’adresse IP de votre appareil ne suffit pas, elles emploient une restriction en fonction de votre carte bancaire. Ainsi, elles ne vous autorisent pas à utiliser votre carte pour payer un bien ou service en étant dans un pays non autorisé d’accès. Avouons que cette mesure est plutôt difficile à contourner.

Tellement de dispositifs qui vous surveillent et limitent votre liberté de navigation dans ce cas-ci. Alors, ne serait-ce pas le moment de déposer les armes et de renoncer à tous ces délicieux services auxquels nous tenons, quelle que soit notre position géographique ? Eh bien, non. Pas si vite. Pourquoi se résigner à n’exploiter sur Internet que des contenus locaux alors que vous pouvez avoir accès à une gamme d’artillerie plus élargie ? Pas question. Nous allons vous enseigner comment les contourner, car dans tout ça il y a une bonne nouvelle que nous avons gardée pour la fin.  

Comment contourner le géoblocage ?

La bonne nouvelle est que vous pouvez réussir à cacher votre adresse IP au cours de votre navigation. Ceci est d’ailleurs le plus simple des moyens, pourvu que vous sachiez l’employer. Heureusement, comprendre comment s’y prendre n’est pas tellement difficile. Vous avez à votre disposition, plusieurs services qui ne demandent qu’à être exploités. Vous avez par exemple :

Le VPN (Virtual Private Network)

L’un des moyens les plus simples et les plus efficaces est sans nul doute d’utiliser un VPN. Il est d’ailleurs le moyen le plus populaire. Quand vous utilisez un VPN, il cache votre propre adresse IP et la remplace par celui de son serveur. Ainsi, quand vous vous connectez à une plateforme quelconque, celle-ci reçoit dans la demande d’accès, une adresse IP bien calée dans sa liste blanche. Ceci parce que dans les réglages vous aviez pris soin de sélection pour votre VPN un de ses serveurs situés en zone autorisée par le service demandé.

La plateforme croit que vous y êtes. Prenons un exemple : vous êtes en France, mais avez envie de regarder Netflix US. Pas le moindre souci à vous faire. Il suffit de recourir à un service VPN pour accéder à ce type de contenu.

Sachez tout de même qu’à cause du cryptage utilisé par votre VPN pour réaliser l’exploit, il se peut que votre vitesse de navigation soit légèrement ralentie. Le cas échéant, pas de panique. Ce n’est que normal.

Un smart DNS

Le DSN est normalement la fonction de votre appareil qui divulgue votre IP aux sites auxquels vous tentez d’avoir accès. Alors, le service Smart DSN cache votre adresse DSN qui comporte aussi des informations sur votre position géographique. Ainsi, il vous attribue un DSN qui indique une position géographique où le contenu recherché est accessible, aux plateformes auxquelles vous tentez désormais d’accéder. L’avantage sur un VPN ici est qu’un smart DNS n’utilise pas de cryptage pour vous ralentir. Mais c’est en même temps l’inconvénient, car vous êtes plus vulnérable, plus exposé. Également, bien que parfaitement légal, il peut arriver qu’il soit bloqué par votre Fournisseur d’Accès à Internet.

Un Proxy

Le proxy, intermédiaire entre votre appareil et Internet, peut également servir à cacher votre adresse IP et vous donner accès à des contenus restreints. Mais il n’est souvent pas sécurisé et ralenti également votre vitesse de navigation.

Tor

Et puis, bien sûr, il y a le routeur Tor qui peut aussi vous aider gratuitement à masquer votre identité. Mais retenez qu’il est le moins fiable de tous les moyens que nous avons évoqués jusqu’ici. Et peut être bloqué à tout moment par le gouvernement.  

Voilà, INTERNET s’ouvre à vous. À vous de jouer maintenant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here