Les plantes médicinales : vertus, bienfaits et éventuelles contre-indications

0
1256

Depuis la nuit des temps, les plantes médicinales sont utilisées dans le traitement de certaines maladies, mais aussi pour revitaliser l’organisme. Aujourd’hui encore, beaucoup font recours au traitement par les plantes à la recherche d’une satisfaction et d’un bien-être. Ces plantes sont alors prisées en raison de leurs vertus et bienfaits. Toutefois, certaines d’entre elles présentent des contre-indications. Le présent article vient lever un coin de voile sur les vertus et bienfaits de certaines plantes médicinales ainsi que sur leurs éventuelles contre-indications. Cependant, il serait judicieux de savoir ce qu’est une plante médicinale.

Qu’est-ce qu’une  plante médicinale ?

Les plantes médicinales sont par définition des plantes utilisées pour leurs vertus thérapeutiques. Ce faisant, les plantes médicinales présentent des vertus et bienfaits qui sont recherchés soit par l’usage des racines, des fleurs, des feuilles ou même de l’écorce. Une plante médicinale est rarement utilisée dans toute sa totalité. De ce fait, deux différentes parties d’une même plante peuvent disposer différentes vertus. Tenant une place de choix dans la phytothérapie, les plantes médicinales sont efficaces dans le traitement des maladies et assurent un bien-être grâce aux nombreux composés qu’elles présentent et qui sont appelés principe actif. Ce principe actif varie en fonction de l’espèce et constitue l’élément de base de la fabrication des médicaments.

Par ailleurs, au-delà de leur usage pour le traitement des pathologies, ces plantes peuvent avoir des usages condimentaires ou alimentaires. Elles sont parfois utilisées dans la fabrication de boisson hygiénique. À présent que nous connaissons les plantes médicinales, voyons quels sont les avantages liés à leur utilisation.

Quels sont les avantages liés à l’utilisation des plantes médicinales ?

Utilisées souvent sous forme de gélules ou tisane, d’huiles essentielles ou comme les compléments alimentaires, les plantes médicinales, grâce à leurs variétés de principes actifs, permettent de traiter et de soulager certains troubles. En effet, elles sont le plus souvent recommandées en complément alimentaire pour accompagner le traitement médical. Elles ne sont utilisées pour le traitement médicamenteux classique que lorsque les symptômes sont moins graves. Ainsi, les plantes médicinales permettent de se soigner et de jouir d’une santé parfaite. Elles sont donc importantes, car elles vous permettent de reprendre votre santé en main. Vous pouvez ainsi vous soigner vous-même et avoir tous les renseignements concernant le mode de conservation, l’origine des plantes que vous utilisez.

En dehors de cet aspect, les plantes médicinales permettent de tonifier et de soutenir le système qu’est l’organisme. En effet, à l’opposé des médicaments qui tentent à remplacer nos fonctions, les plantes médicinales quant à elles permettent de renforcer les fondations de notre système. Ce faisant, elles permettent une régulation des fonctions digestives, cardiovasculaires, lymphatiques, nerveuses, etc. Elles stimulent nos propres organes à remplir à bien leurs différentes fonctions. En d’autres termes, les plantes médicinales soutiennent nos processus vitaux et revitalisent notre organisme.

Par ailleurs, l’usage des plantes médicinales permet un retour à la nature. En effet, avec l’expansion démographique dans les villes, on a tendance à perdre de vue le rôle éminent que joue la plante dans la vie de l’humain. Ainsi, vous ne manquerez jamais du plaisir en cultivant quelques légumes ou quelques plantes médicinales dans votre petit jardin. Ceci vous reconnectera à la nature. Imaginez combien votre satisfaction serait grande si pour traiter une petite toux ou une migraine, il vous suffisait de prélever quelques plantes de votre jardin, en faire une infusion… Vous n’en reviendrez surement pas. Les plantes médicinales sont fabuleuses.

Il existe des milliers d’autres avantages qui ne pourront tous être mentionnés. Cependant, certaines plantes peuvent présenter des contre-indications.

Les contre-indications des plantes médicinales

La disponibilité de la matière première de la phytothérapie qui est la plante médicinale ne doit pas être la raison d’un usage anarchique. En effet, certaines plantes sont toxiques. Mieux, d’autres, lorsqu’elles sont utilisées pour un traitement, interagissent avec d’autres médicaments et provoquent un effet indésirable. Il paraît alors plus judicieux d’éviter l’automédication dans l’usage des plantes médicinales. N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un phytothérapeute ou d’un naturopathe avant l’usage d’une plante médicinale. Par ailleurs, il est anodin de penser qu’une augmentation de la quantité augmenterait l’effet recherché ; cela ne sera pas sans conséquence sur l’organisme.

Convaincus à présent de l’importance des plantes médicinales ainsi que de la nécessité de prendre conseil auprès d’un spécialiste phytothérapeute, étanchons notre analyse par quelques exemples de plantes médicinales très prisées en raison de leurs vertus thérapeutiques.

Le laurier, une plante bienfaisante

De la famille des lauraceae, le laurus nobilis, communément appelé laurier, est un arbuste dont la taille peut atteindre aisément 10m. Cet arbuste présente une tige droite, verte en hauteur et grise à la base. Ses feuilles plus claires à leur face inférieure et vert foncé à la face supérieure sont de forme lancéolée et présentent un bord ondulé. Ce sont elles qui dégagent un arome agréable quand on les froisse. Le fruit du laurier est une drupe ovoïde de couleur noir violet et nue. Il ne contient qu’une seule graine. Ses fleurs blanchâtres sont regroupées en petites ombelles.

 Vertus et bienfaits du laurier

Le laurus nobilis est une plante connue pour son arome qui ajoute de la valeur à la saveur des mets. Toutefois, il présente plusieurs autres atouts ignorés par bon nombre. Avant tout, cette plante tient de l’antiquité un caractère ornemental. Dans les pays comme le Maroc et la Tunisie, pour éloigner les mouches des chevaux, on frictionne ceux-ci à l’aide des feuilles de laurier. Ces feuilles peuvent ainsi être utilisées comme répulsif des insectes dans la cuisine.

Sur le plan de la santé, les feuilles de laurier sont utilisées pour traiter les crampes abdominales.  Utilisées comme apéritif, elles favorisent la digestion et sont également utiles dans le traitement de certaines affections de la peau. Grâce à leurs propriétés antiseptiques et bactéricides, les feuilles du laurier sont efficaces dans le traitement des infections dentaires et urinaires. Elles permettent aussi de lutter efficacement contre certaines affections des voies respiratoires comme la toux, les bronchites, la sinusite et le rhumatisme. Une étude réalisée révèle que le laurier lutte efficacement contre l’hypersensibilité, l’anxiété et le manque de confiance.

Il a par ailleurs été démontré que le laurier diminue la glycémie chez les diabétiques. Il constitue donc un remède naturel contre le diabète. De même, grâce à leur huile principale, les feuilles du laurier sont très prisées dans le cosmétique, notamment pour la confection des parfums et pour les soins des cheveux. En d’autres termes, le laurier est votre allié pour un bien-être tant corporel que sanitaire.

Les contre-indications du laurier

Le laurier est une plante qui, jusqu’à ce jour, ne présente aucune interaction ni avec une autre plante médicinale ni avec un médicament. Toutefois, cette plante peut avoir un effet vomitif lorsqu’elle est utilisée à une forte dose.

L’ortie dioïque, la plante aux mille vertus

Appartenant à la grande famille des urticacées, Urtica dioïca est une plante longtemps méprisée à cause des réactions inflammatoires qu’elle provoque au contact de la peau. Avec une taille souvent comprise entre 50cm et 1m, cette plante présente des feuilles qui sont d’un vert profond à leur face supérieure et d’un vert plus clair à leur face inférieure. Elles sont bordées de dents triangulaires. Ses fleurs sont réunies en grappes, et le fruit est un akène ovoïde. Elle présente des racines rampantes qui se développent en rhizome.    

Les vertus et bienfaits de l’ortie dioïque

La grande ortie est une plante qui agit sur tout le métabolisme de l’organisme. Cette plante est aujourd’hui très prisée dans la médecine traditionnelle en raison de sa richesse en minéraux. Ainsi, les feuilles de la grande ortie ont des propriétés diurétiques et soignent les douleurs d’articulations. Ses racines par contre sont employées dans le traitement de nombreux troubles. Elles sont utilisées non seulement pour corriger les troubles liés à la miction (le plus souvent causés par une hypertrophie de la prostate), mais également pour faciliter l’excrétion urinaire. De même, la grande ortie s’est révélée efficace dans le traitement de certaines maladies comme l’arthrose, les rhumatismes, les calculs rénaux, la goutte, etc.

Par ailleurs, grâce à sa propriété dépurative, l’ortie dioïque stimule les sécrétions pancréatiques, biliaires, stomacales et intestinales. Ce faisant, elle favorise un transit intestinal régulier et en assure le contrôle. De même, l’ortie est d’un intérêt non négligeable dans la lutte contre l’excès de la production de sébum au niveau de la peau. De ce fait, elle lutte contre les eczémas, les dermatoses, les dartres, l’acné et d’autres affections cutanées. Au-delà de ces vertus, l’ortie est également une plante qui favorise la fertilité. Elle accroît la production des hormones sexuelles comme la testostérone chez l’homme et permet une importante fabrication des spermatozoïdes.

Toutefois, les récentes recherches effectuées confèrent aux orties dioïques plusieurs propriétés à savoir : des propriétés hypoglycémiantes, anti-allergiques, galactogènes, immunostimulantes, antidiarrhéiques, antimicrobiennes et anti-ulcéreuses. Notons quand même que cette plante serait également réputée pour renforcer les dents, les cheveux, les ongles, les os, etc.

En bref, s’il ne devait exister qu’une seule plante sur la terre, cela ne pourrait être que la grande ortie.

Les contre-indications de l’ortie dioïque

L’ortie dioïque est une plante utilisée depuis des siècles et qui en principe est tolérée par l’organisme. Cependant, en raison de sa richesse en principe actif, elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. Elle est également déconseillée aux personnes souffrant de troubles cardiaques ou rénaux et aux personnes asthmatiques.  Il faudra également éviter de l’utiliser pour un enfant de moins de 12 ans. Toutefois, il conviendrait d’éviter le contact de la peau ou des muqueuses avec cette plante, car elle peut entraîner une irritation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here