Les meilleures périodes pour partir en voyage en Thaïlande

0
235

Sommaire

Les meilleures périodes pour partir en voyage en Thaïlande

Positionnée dans le centre de l’Asie du Sud-Est, la Thaïlande partage ses frontières avec le Myanmar au nord-ouest, le Cambodge et le Laos à l’est, et la Malaisie au sud. Cette localisation stratégique, associée à l’étendue de son territoire, soumet le pays à des conditions climatiques variées, déterminées par la double saison des moussons et les influences de deux masses d’eau différentes : le golfe de Thaïlande à l’est et la mer d’Andaman à l’ouest.

En Thaïlande, chaque région connaît des nuances climatiques qui définissent son caractère unique, et un temps parfait dans une région peut s’avérer moins qu’idéal dans une autre. Pour les touristes qui cherchent à maximiser leur expérience, les plans de voyage doivent impérativement tenir compte des variations climatiques régionales, des flux et reflux de la fréquentation touristique et des fluctuations des prix, pour profiter pleinement de l’environnement enchanteur de la Thaïlande sous son meilleur jour.

Les 3 saisons de l’année sont :

  • la saison chaude
  • la saison sèche
  • la saison des pluies

La période la plus propice à l’exploration de la Thaïlande: De novembre à février

Largement reconnus comme le summum des saisons de voyage en Thaïlande, les mois de novembre à février présentent les conditions météorologiques les plus attrayantes pour une aventure dans toute la région. Dans les rues de Bangkok, dans les temples du nord ou sur les côtes, le climat est sec et tempéré. Les régions côtières du golfe de Thaïlande constituent toutefois une exception, avec un pic de précipitations entre octobre et décembre. Cependant, la tendance est également à l’assèchement en janvier et février.

La popularité de la Thaïlande pendant cette période de pointe se traduit par une envolée des prix du voyage et de l’hébergement, ce qui nécessite de faire des réservations bien à l’avance. Les mois de novembre et décembre sont idéaux pour visiter la plupart des régions, à l’exception des régions côtières du Golfe. Les mois de janvier et février représentent l’apogée du calendrier de voyage thaïlandais et permettent d’explorer tout le pays sans interruption.

La température monte à l’assaut de la Thaïlande : De mars à mai

Les voyageurs qui s’aventurent en Thaïlande entre mars et mai sont classés dans la catégorie des voyageurs de moyenne-basse saison. Bien que les averses restent rares, la température augmente et la chaleur s’intensifie, dépassant régulièrement les 35°C. En outre, l’humidité tropicale aggrave cette chaleur, ce qui en fait une période éprouvante pour les personnes peu enclines aux températures élevées. Cependant, cette période offre des possibilités de voyage rentables aux personnes soucieuses de leur budget. Les plages étant encore largement accessibles, les amateurs de soleil disposant d’un budget limité peuvent se délecter des délices de la côte thaïlandaise.

Le mois de mars conserve son attrait, offrant un compromis entre des températures plus élevées et un nombre moins élevé de touristes. En avril, la température atteint des sommets, ce qui constitue un défi pour ceux qui ont une aversion pour la chaleur intense, et les pluies commencent à tomber de façon sporadique. Le mois de mai marque l’arrivée progressive de la mousson mais maintient des températures élevées, ce qui peut nuire aux projets, en particulier dans la région de la mer d’Andaman et de Chiang Mai.

La période de la mousson : De juin à octobre

Les nuages de la mousson s’accumulent de juin à octobre en Thaïlande et provoquent d’importantes précipitations, qui rendent la saison intermédiaire peu propice aux voyages. Toutefois, les températures sont un peu plus clémentes que les mois précédents. Pour traverser cette période, les voyageurs doivent suivre de près les schémas pluviométriques de la région. Pendant cette période, les voyageurs les plus avisés se tourneront vers le golfe de Thaïlande, qui connaît un climat de mousson plus clément que la côte de la mer d’Andaman.

Malgré les déluges fréquents, les tempêtes de pluie tropicale sont généralement brèves – des averses vigoureuses qui peuvent freiner les activités momentanément, mais qui font rarement dérailler un itinéraire bien planifié. De plus, la basse saison est synonyme de prix plus abordables, à l’exception de la période des vacances d’été en Europe, en juillet et en août, qui connaît encore une forte affluence touristique en Thaïlande. En raison de la baisse des prix, la saison intermédiaire est idéale pour les voyageurs au budget limité ou pour ceux qui cherchent à éviter les foules.

La diversité climatique des régions thaïlandaises

Pour découvrir les nuances de la météo thaïlandaise, les particularités climatiques qui distinguent les différentes zones du pays doivent impérativement être étudiées. Dans toute la Thaïlande, les températures restent uniformément élevées tout au long de l’année, mais les différentes régions du pays présentent des variations climatiques substantielles, en particulier dans les régions centrales et septentrionales par rapport aux régions méridionales.

La Thaïlande se caractérise principalement par un climat tropical de mousson, avec une année divisée en trois saisons distinctes qui sont parfois confondues avec des périodes humides et sèches. Pour une vision plus nuancée, ces saisons comprennent la mousson ou la phase pluvieuse, la saison étouffante et une saison relativement chaude. Le centre de la Thaïlande, qui inclut Bangkok, présente une version modérée des saisons, avec un climat relativement stable, des précipitations moins importantes et des fluctuations de température minimes tout au long de l’année. L’influence constante du fleuve Chao Phraya à Bangkok engendre un degré d’humidité constant qui recouvre la ville.

Dans le nord du pays, qui abrite des sites touristiques comme Chiang Rai et Chiang Mai, le climat reflète en grande partie la structure saisonnière générale de la Thaïlande, mais avec une intensité de pluie plus faible et des températures légèrement plus fraîches. Les mois d’hiver peuvent être froids par rapport aux normes thaïlandaises – de décembre à février, les températures peuvent descendre jusqu’à 15° C dans certaines régions du nord.

Sur la côte ouest, le long des côtes de la mer d’Andaman, se trouve un ensemble de destinations telles que Krabi et Phuket. La période la plus sèche pour profiter des magnifiques paysages de la côte occidentale est comprise entre novembre et avril, le pic de sécheresse se situant entre décembre et mars. Malgré la mousson du sud-ouest qui apporte la saison des pluies de mai à octobre, la région est loin d’être rayée des itinéraires. Les précipitations ont tendance à être intenses mais épisodiques, arrivant fréquemment dans l’après-midi ou le soir, laissant souvent des intervalles de lumière pour profiter du soleil.

La côte orientale du pays reçoit généralement plus de pluie que la côte ouest. La mousson du nord-est a un impact plus important d’octobre à décembre, avec novembre comme mois le plus pluvieux, qui entraîne parfois la fermeture de certaines activités industrielles et de certaines routes maritimes en raison des pluies incessantes. Cependant, la côte est connaît une longue période de sécheresse de janvier à septembre, et devient ainsi une destination attrayante presque tout au long de l’année. Le début de cette saison sèche, de janvier à avril, est particulièrement agréable, et nombreux sont ceux qui trouvent les mois d’été thaïlandais optimaux pour visiter les îles du Golfe. Vous pouvez aussi vous renseigner en lisant l’article « Choisir un circuit en Thaïlande de 1 semaine à 1 mois » sur Cosmopolitiques.

Conclusion

Pour les amoureux des plages de sable et de l’eau, la mer d’Andaman est la destination idéale pour la période allant de novembre à février. À l’inverse, le Golfe de Thaïlande est un sanctuaire balnéaire pour les mois d’avril à septembre. La saison juin et juillet, bien que pluvieuse sur l’ensemble du pays, est propice à la découverte des montagnes et des chutes d’eau, tandis que les plages du golfe apportent un peu de répit. Les mois d’août et de septembre sont plus pluvieux, en particulier dans le nord du pays, tandis que le golfe de Thaïlande reste la destination balnéaire privilégiée, malgré la mousson. La période d’octobre marque un changement de saison, avec des températures plus basses et moins de pluie dans le nord et le centre du pays, tandis que les côtes se préparent à des épisodes de pluies concentrées à la fin de la mousson.