Le dispositif « homme mort » pour protéger les travailleurs isolés

0
327

Lors du choix d’une alarme pour travailleur isolé, il est important que vous déterminiez les besoins de vos travailleurs isolés et les risques auxquels ils sont confrontés.

Les 3 catégories de travailleurs isolés

La plupart des travailleurs isolés peuvent être classés en trois catégories :

Les travailleurs mobiles

Les travailleurs isolés qui passent la majeure partie de leur journée en déplacement, peuvent ou non se rendre dans des endroits éloignés et isolés. Par exemple :

  • les chauffeurs de poids lourds,
  • les ingénieurs travaillant pour des sociétés de services publics,
  • les plombiers ou artisans,
  • les chauffeurs-livreurs,
  • etc…

Les risques associés sont les suivants : véhicules accidentés ou pannes, maladie ou accident dans un lieu éloigné, et, plus rarement, détournement de voiture ou vol de chargement.

Les travailleurs en poste fixe

Ils sont généralement basés au même endroit et courent moins de risques, mais restent vulnérables à certains risques. Il s’agit notamment des agents de sécurité, des vendeurs et des ouvriers d’usine.

Les risques associés sont les glissades, trébuchements ou chutes, les maladies soudaines, les vols ou cambriolages.

Les travailleurs en contact avec le public

Ce sont les travailleurs isolés qui sont également très exposés, car leur travail les amène à côtoyer des personnes potentiellement agressives. Cette catégorie comprend les agents de probation, les travailleurs sociaux, ou encore les travailleurs communautaires.

Les risques associés sont principalement les agressions physiques ou verbales.

Chaque type de travailleur isolé aura des besoins spécifiques et d’autres communs. Une fois que vous aurez catégorisé vos travailleurs isolés et déterminé ce qu’ils attendent d’une alarme pour travailleur isolé, vous serez en meilleure position pour examiner les dispositifs et les applications.

Le dispositif homme mort

Comme 28 % des blessures non mortelles sont causées par des glissades, des trébuchements et des chutes, toute personne travaillant seule ou sur le terrain pourrait bénéficier d’un système « homme mort ».

Les risques liés aux chutes sont non seulement courants mais souvent incontrôlables pour ceux qui travaillent loin d’une base fixe.

De nombreux travailleurs isolés se rendent au domicile de clients, sur des sites de travail et se déplacent entre les réunions. Bien qu’une formation puisse être donnée sur l’identification et l’élimination des risques de chute lors de l’entrée dans un nouvel environnement, il n’est pas toujours pratique de le faire.

Les dispositifs et les applications “homme mort” peuvent être utiles dans les situations suivantes, en fonction du niveau de risque.

Travail en hauteur

Les chutes de hauteur restent la principale cause d’accidents mortels sur le lieu de travail. En raison du risque élevé, l’entreprise doit prendre toutes les mesures possibles pour prévenir les chutes. Toutefois, si un employé fait une chute, les alarmes “homme mort” permettront d’alerter immédiatement quelqu’un.

Lorsqu’on travaille en hauteur, il est important d’avoir un système “homme mort” qui détecte les chutes et les impacts plutôt que l’absence de mouvement.

Conditions médicales

Pour les employés dont l’état de santé est connu, les alarmes “homme mort” peuvent vous alerter s’ils tombent inconscients ou sont incapables de bouger. Dans ces situations, une application “homme mort” qui détecte l’immobilité peut être la meilleure option, car toutes les urgences médicales n’impliquent pas une chute.

La solution PTI de DatiPlus

Associée à un dispositif portable, la solution de protection du travailleur isolé DatiPlus constitue un moyen fiable de déclencher une alerte en cas de chute. Le dispositif peut être porté autour du bras ou intégré aux vêtements de sécurité pour un accès facile et peut même être utilisé pour déclencher une alarme de panique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here