Equiper un cabinet médical : Matériel et mobilier à prévoir

0
106

Pour tout professionnel de la santé, installer un cabinet médical est une étape importante de sa carrière. En effet, cet espace sera dédié au travail et à l’accueil des malades. Le praticien y passera donc la majeure partie de son temps. C’est pour cela que l’aménagement doit être optimal et bien pensé, pour que les patients s’y sentent à l’aise. Il faudra alors s’équiper de matériel et mobilier adaptés. Quels sont-ils ?

Le matériel médical

L’ouverture d’un cabinet médical ne saurait se faire sans la disposition du matériel de laboratoire. Voici quelques-uns des essentiels :

Le tensiomètre

Son choix n’est pas évident, car de nombreux modèles existent sur le marché. Néanmoins, il faudra tenir compte du confort de lecture, et la clientèle ciblée pour le choisir. Vous aurez principalement le choix entre deux types que sont :

  • Le manopoire : équipé d’un manomètre incorporé sur la poire. La lecture de la mesure se fait au creux de la main.
  • Le manobrassard : avec le manomètre sur le brassard, pour lire la mesure directement sur le bras du patient.

Le stéthoscope

C’est l’incontournable pour ausculter tout patient, et il permet d’écouter le cœur et les poumons. Vous aurez le choix entre les modèles adultes et pédiatriques. Certains de ces appareils sont à simple ou double pavillon.

L’otoscope

Ce matériel est utile pour vérifier le conduit auditif, mais pas uniquement. C’est ainsi qu’il est également être utilisé pour ausculter :

  • Le nez ;
  • Les yeux ;
  • La gorge du patient.

Vu la complexité du conduit auditif, le médecin doit absolument choisir un matériel de qualité. Les critères essentiels de choix sont le type d’éclairage, et la lentille grossissante.

La balance et la toise

Toute consultation doit inclure la pesée du patient. Il faudra donc disposer d’un pèse-personne, adapté à la cible du cabinet médical. En effet, le même matériel ne pourra pas être utilisé pour les enfants et les adultes. Le choix de la classe médicale de l’appareil devra se faire avec le plus grand soin. Veillez à les acheter avec un certificat d’étalonnage, et un carnet de métrologie.

La toise permet de mesurer la taille du patient. Il en existe plusieurs types, selon qu’il s’agit d’un cabinet médical généraliste ou pédiatrique.

La lampe stylo et l’abaisse-langue

Ce sont des accessoires quotidiennement utilisés lors des examens ORL. La lampe stylo permet d’observer l’intérieur de la bouche. L’abaisse-langue comme le nom l’indique permet d’abaisser la langue dans diverses situations. Ce sont des matériels qu’il faut absolument posséder.

Le marteau réflexe

Son usage permet de vérifier les réflexes au genou ou coude des patients. Le marteau réflexe permet au médecin d’évaluer si le réflexe est exagéré, ou diminué. Les pédiatres quant à eux doivent posséder le marteau de Babinski. Il intervient dans le test des réflexes musculaires et neurologiques.

Le lecteur de glycémie

Pour ne pas perdre les données des patients comme ici, le médecin doit posséder un bon lecteur de glycémie. L’appareil permet de suivre le traitement du patient, et sa bonne administration. Le lecteur de glycémie facilite le quotidien du patient, mais aussi du médecin.

Le doppler

Cet appareil est fréquemment utilisé par :

  • Les cardiologues ;
  • Les gynécologues-obstétriciens ;
  • Les angiologues ;
  • Les médecins généralistes.

Il permet de vérifier le flux sanguin à l’intérieur des artères, mais aussi des veines. Le doppler peut être associé à une échographie, et fait alors usage des ultra-sons. Le médecin peut ainsi repérer une phlébite ou des plaques d’athéromes. Les battements cardiaques du fœtus peuvent également être captés par le doppler.

Le spinomètre et débitmètre de pointe

Avec le spinomètre, le patient peut garder et accroitre son aptitude respiratoire. L’appareil trouve ainsi toute son utilité dans un cabinet dédié à la kinésithérapie. Le débitmètre de pointe ou Peak Flow quant à lui, sert à quantifier l’air expiré. L’outil est utile dans la détection des crises d’asthme, leur surveillance et mesure.

L’oxymètre de pouls

Encore appelé saturomètre, il permet de mesurer la quantité d’oxygène contenue dans le sang. Il est ainsi possible d’évaluer le rythme cardiaque du patient, de même que la saturation pulsée en oxygène. L’appareil se met au bout du doigt, et son dispositif infrarouge détecte le taux d’oxygène.

Le mobilier médical


Une fois que vous disposez du matériel médical, l’étape suivante consiste à acquérir le mobilier médical. Il permettra de recevoir les patients dans des situations comme celle-ci.

Un distributeur de savon et essuie-main

Le milieu médical n’est pas exempt de risques infectieux de toutes sortes. C’est pour cette raison qu’il faudra impérativement se laver les mains, pour réduire la propagation des bactéries. Ainsi, votre cabinet médical doit être équipé d’un distributeur de savon mural. Le choix du modèle dépendra de la fonctionnalité dont vous souhaitez bénéficier.

Il faudra également penser au séchage, car il fait partie du processus d’hygiène des mains. Vous aurez donc besoin de mettre en place un distributeur d’essuie-main à usage unique. Avec plus de budget, il sera alors possible d’acquérir un sèche-main automatique.

Un divan ou table d’examen

Ce mobilier est vraiment la pièce maitresse de tout cabinet médical. C’est grâce à lui que vous pourrez ausculter les patients en position assise, ou allongée. De plus, il faudra tenir compte de la spécialité du médecin et du type de patient pour choisir le modèle. L’espace disponible permettra aussi de faire le meilleur choix selon la largeur et la hauteur. Quoi qu’il en soit, la table d’examen à hauteur fixe est l’idéal pour un jeune cabinet médical qui fait ses débuts. Selon le budget disponible, il sera possible d’aller vers des versions hydrauliques ou électriques.

Il faudra également penser à acquérir des draps d’examen, afin d’assurer une certaine hygiène du cabinet. Ils permettent de protéger la table d’examen sur laquelle, repose le patient au cours de la consultation. Ces draps réduisent la transmission et contamination des microbes et autres bactéries, entre les différents rendez-vous. Ainsi, le praticien n’a pas besoin de désinfecter son divan d’examen après chaque consultation.

Un paravent

Cet accessoire est doté de roulettes, qui permettent de le déplacer aisément. Par conséquent, il n’occupe que très peu de place une fois qu’il est replié. Tout cabinet médical devrait en posséder un. Le paravent est généralement composé de panneaux blancs PVC opaques. L’intimité des patients est ainsi préservée, puisqu’il occulte la vue.

Une armoire à pharmacie

Ce mobilier de rangement permet essentiellement de stocker le matériel médical utilisé en urgence. Le choix d’une armoire à pharmacie doit tenir compte de l’espace disponible dans le cabinet médical. Elle doit être bien positionnée, selon l’aménagement déjà existant. Les modèles existants sont à simple ou double porte, avec un système de fermeture à clé.

Un marchepied

Ce mobilier est un accessoire qui vient compléter le divan, ou la table d’examen. Il permet aux patients de prendre appui afin de s’y installer. Une fois de plus, vous aurez le choix entre différents modèles. Il s’agit essentiellement du :

  • Marchepied simple ;
  • Double marche avec un revêtement antidérapant.

Ce dernier offre par ailleurs, une sécurité plus accrue. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains fabricants l’équipent d’une rampe.

Un tabouret de soin

L’utilité du tabouret de soin n’est pas à sous-estimer. Il est conseillé de tenir compte de son ergonomie, afin que son utilisation soit aisée par les patients. Les fabricants proposent d’ailleurs de nombreuses options en ce qui le concerne. Vous aurez donc le choix parmi les options qui suivent :

  • Sellerie plate ou selle de cheval ;
  • Avec ou sans dossier.

Ainsi, le tabouret de soin vous offre le confort qu’il faut tout en vous ménageant.

Un guéridon

Ce mobilier est doté de quatre roulettes, et de plateaux ou tiroirs de rangement. Il permet de ranger le petit matériel, mais aussi de pouvoir le déplacer aisément. Vous avez ainsi à portée de main, les instruments et diverses fournitures médicales nécessaires à certaines interventions. Le guéridon peut alors être un bon plan de travail si disposé à proximité de la table d’examen. Il se manie d’ailleurs aisément, et est fabriqué en inox.

Sa désinfection est grandement facilitée, ce qui permet d’observer une bonne hygiène dans le cabinet médical.

Une lampe médicale

Certains spécialistes comme les gynécologues ont besoin d’un éclairage adapté. La lampe médicale permet alors d’avoir une excellente visibilité, et d’agir avec plus de précision. Le choix de ce matériel doit se faire en considérant quelques critères bien définis. Il s’agit avant tout de la qualité d’éclairage, pour avoir un meilleur diagnostic.

Privilégiez donc les lampes d’examen LED dont la qualité est plus élevée. Leur luminosité est plus importante, et elles ne dégagent pas de la chaleur. Cerise sur le gâteau : la consommation d’énergie est très faible. Selon les modèles, il sera possible de les fixer sur la table d’auscultation ou le mettre sur un pied à roulette.

Un lecteur de carte vitale

Tous les cabinets médicaux devraient posséder cet appareil. Il facilite la transmission des feuilles de soins par la voie électronique, aux caisses d’assurance maladie. De ce fait, c’est donc un outil indispensable pour le bon fonctionnement d’un établissement médical. Vous pourrez le fixer sur un support si les consultations se font au cabinet. Il peut également être mobile, pour des auscultations à domicile.

Voilà ainsi présenté, un aperçu de quelques indispensables pour équiper un cabinet médical. Il ne reste plus qu’à vous les procurer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here