Écologie : Google vers une production plus respectueuse de l’environnement

0
417

Contrairement aux grosses firmes qui restent encore peu soucieuses de l’environnement, Google a changé sa politique de production et met désormais en marche sa transition vers le zéro déchet. Cette société qui gère le plus gros moteur de recherche au monde passe donc elle aussi à l’utilisation de matériaux plus écologiques pour la fabrication de ses produits. À l’instar d’hôtels de renom, de grandes maisons de cosmétiques et même de certaines maisons de mode, Google annonce vouloir mettre en place une longue série d’alternatives plus respectueuses de l’environnement. 

Pack’in’Bio, une enseigne qui met en avant les solutions biodégradables

Pack’In’Bio est une enseigne qui a pour vocation de mettre en valeur les solutions biodégradables. Nombreuses sont les grandes entreprises qui adhèrent actuellement à la même philosophie et s’engagent dans cette cause environnementale. Google s’affiche d’ailleurs en tête de liste avec sa résolution de n’utiliser que des emballages recyclés pour ses produits. La décision étant dorénavant effective, ce n’est que le début de la transition écologique. Ce géant des services technologiques projette en outre la mise en place de diverses alternatives en vue d’une certification zéro déchet.

Un challenge relevé pour l’usage de matériaux recyclés

Se sentant concerné par les défis environnementaux, Google avait promis il y quelques années l’usage de matières recyclées dans ses produits. Cette vision consiste à insérer cette matière dans les produits « Made by Google » ainsi que dans les emballages. Chose promise, chose due avec deux ans en avance, car certains produits recèlent déjà des matériaux recyclés. Google avait également annoncé vouloir réduire l’exploitation de terres rares et son impact sur l’environnement.

Bien évidemment, seulement une partie et non pas l’intégralité des produits de ce société présentent cette caractéristique. Plus précisément, il s’agit des produits Pixel, Pixelbooks, Google Home. On retrouve également des éléments biodégradables dans les appareils Nest ainsi que quelques accessoires tels que les coques pour smartphones. En guise d’illustration, Google a utilisé de l’aluminium recyclé à 100 % pour fabriquer la coque arrière du Pixel 5.

Cette initiative écologique est de toute évidence un signe incontestable de la détermination de Google pour prôner le développement durable. Par conséquent, la firme exhorte ses partenaires à adopter la même optique, notamment ceux qui opèrent dans la chaîne d’approvisionnement. En effet, le processus pourrait se manifester comme un cercle vertueux. En optant pour des matériaux recyclés, Google sollicite indirectement ses proches collaborateurs à s’y investir. Ces derniers pourront également étendre cette stratégie sur l’ensemble du marché.

Objectif zéro plastique d’ici 2025 pour les emballages

Google ne s’arrête pas à l’incorporation de matériaux recyclés dans ses produits et ses emballages. En effet, le groupe a décidé de se fixer un nouvel objectif. La prochaine étape consiste à se débarrasser complètement du plastique pour ses emballages d’ici 2025. Ainsi, les packagings seront à la fois 100 % sans plastique et 100 % recyclables. Cette vision à long terme est applicable aussi aux différents assemblages qui forment le téléphone. Ce sont entre autres le support, les attaches pour les câbles et même le plastique de protection placé autour de la boîte.

Par ailleurs, un grand pas a déjà été effectué par Google grâce à sa réduction de l’utilisation du plastique dans ses emballages depuis 2016. Mais, pour bien ancrer sa résolution, le groupe se lance dans une quête 0 plastique de son packaging. Pour ce faire, il exige de ses fournisseurs des matériaux alternatifs et recyclables, mais qui assurent dorénavant la protection des produits.

Certification « zéro déchet à la décharge » comme perspective

Désormais, la chaîne d’approvisionnement de Google tend de plus en plus vers la conversion totale des solutions biodégradables. D’ailleurs, le géant technologique a annoncé qu’il travaille pour l’obtention de la certification UL 2799. Cette certification « zéro déchet à la décharge » pour ses sites de fabrication d’assemblage final sera effective d’ici 2022. Ainsi, la majorité des déchets issus des produits de Google se prédestinent au recyclage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here