Devenir télépilote de drone ?

0
506

L’évolution de l’utilisation du drone

Depuis ces dernières années, l’utilisation du drone s’est entièrement démocratisée. Si à l’origine, cet aéronef télé piloté était principalement dédié à un usage militaire, désormais il est accessible aux particuliers.

En usage privé, le drone est alors utilisé pour le loisir. Mais aux vues des différentes capacités du drone, certains utilisateurs ont décidé de se professionnaliser dans le domaine du télépilotage de drone et d’en faire même leur métier. Ils ont vite compris le réel potentiel de cet engin pour réaliser des prises de vues authentiques à mettre au profit de divers secteurs activités.

En effet, le domaine de l’évènementiel, de l’audio-visuel, de l’artisanat et BTP ou encore de l’agriculture, ne sont que quelques exemples des secteurs qui font recours au drone pour une mission de captures d’images ou de vidéos aériennes.

Pour ceux qui veulent devenir télépilote de drone, voici quelques informations utiles à savoir avant de se lancer dans la pratique de ce métier en plein essor.

Les missions du télépilote de drone

Il faut préciser que le métier de pilote de drone ne se résume pas à l’unique fonction de savoir manipuler une radiocommande. Toute une série de compétences est exigée avant de pouvoir exercer ce métier.

Dans ce sens, le futur télépilote doit être en mesure de maîtriser parfaitement le fonctionnement technique du drone ainsi que les différents supports en rapport avec son utilisation. En ne mentionnant que le contrôle technique avant le départ, la réalisation de prises de vues aériennes, la maintenance en cas de panne ou encore l’utilisation de logiciels de pilotage et d’exploitation des images et des vidéos en post production, les connaissances à avoir sont multiples.

Mis à part la connaissance de l’appareil, il est impératif de savoir établir un carnet de vol, de savoir communiquer avec les personnels de centre de contrôle ou encore d’avoir une connaissance même basique des conditions météorologiques.

En complément de ces aptitudes techniques, des qualités personnelles sont également requises telles que la précision, l’autonomie et le sens de l’orientation.

Les formations pour devenir télépilote de drone professionnel

Pour faire un usage professionnel de son drone, il est désormais obligatoire de suivre deux formations intensives dans un centre de formation spécialisé et enregistré auprès de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) :

  1. La formation théorique, une formation à travers laquelle l’élève télépilote apprendra les bases du drone et les réglementations s’y afférant. A la fin de la formation, il doit s’inscrire au niveau de la DGAC afin de pouvoir passer un examen en vue d’obtenir un certificat théorique de télépilote. Il s’agit d’une épreuve de 1h30 qui se présente sous forme de QCM de 60 questions. Pour réussir, il est impératif d’avoir au moins 75% de bonnes réponses.
  1. La formation pratique quant à elle consiste à apprendre à piloter un drone en cinq jours de formation. Des séances de pilotage mettant le télépilote en situation réel seront alors fournies par un instructeur. Ce dernier se charge ensuite de délivrer une attestation de suivi de formation.

Dès ces deux formations validées, il peut travailler pour un exploitant ou à son compte. Concernant, la seconde option, le professionnel doit rédiger et déposer un MAP (Manuel d’Activités Particulières) auprès de la DGAC.