Comment procéder au paiement des salaires en entreprise ?

0
126

Le salaire est la rémunération qu’un employé obtient en contrepartie d’un service. S’il travaille sous contrat dans une entreprise, cette rémunération est obligatoire et doit être versée à la fin de chaque mois. Cependant, mise à part la fréquence, il faut souligner que ce paiement est soumis à d’autres règles. Si vous êtes chef d’entreprise, découvrez donc dans cet article, comment vous y prendre pour payer vos salariés.

Le bon moment pour payer les salaires

Comme mentionné ci-dessus, tout travailleur mérite un salaire. Il faut préciser que ledit salaire doit être versé une fois par mois. Cependant, dans certains cas, la périodicité du versement peut changer. En effet, cette exception est souvent liée au contrat de travail de l’employé. Par exemple, s’il s’agit d’un travail saisonnier, temporaire, intermittent, il peut arriver que la rémunération soit versée jusqu’à 2 fois par mois.

En ce qui concerne la date de paiement, l’employeur a la latitude de la choisir. Toutefois, une fois qu’elle a été fixée, il a l’obligation de s’en tenir. Alors, veillez à ce que la date que vous choisirez soit à votre avantage. Elle peut bien être en début, au milieu ou à la fin du mois. Dans certaines entreprises par contre, il existe une convention collective qui fixe la date de règlement des salaires. une formation gestionnaire de paie peut mieux vous aider à vous en sortir en matière de paiement de salaire.

Le bon moyen pour payer les salaires

Aujourd’hui, vous disposez d’un large choix quant au moyen que vous pouvez utiliser pour payer vos employés. Vous avez par exemple les virements bancaires. Il s’agit d’ailleurs de l’un des moyens de paiement les plus utilisés par les entreprises. Il est très fiable et généralement le salarié reçoit une notification une fois le salaire positionné sur son compte. En dehors des virements bancaires, vous avez :

  • Les virements postaux ;
  • Les chèques barrés ;
  • L’espèce.

Il faut cependant préciser que les paiements en espèces peuvent être effectués seulement si le montant de la rémunération est inférieur à 1500 euros. En dehors de cette particularité, vous devez également savoir que les derniers moyens de paiement (chèque et espèce), doivent être remis au salarié en main propre, et ce, un jour ouvrable. Dans le cas d’une indisponibilité, il peut délivrer une procuration à une tierce personne pour le retrait de son dû. Par ailleurs, l’employeur devra garder une trace écrite de chaque paiement qui a été fait en main propre. Il est donc nécessaire d’émettre une fiche de paie comportant le nom, la date et le montant du salaire.

Conserver les traces du paiement

Pour éviter tout malentendu, il est recommandé de conserver des traces des paiements de salaire de vos employés. À cet effet, notez que la fiche de paie n’est pas une pièce justificative suffisante pour prouver le paiement d’un salaire. En plus du bulletin de paiement, l’employeur doit être en mesure de produire une preuve comptable. S’il s’agit par exemple d’un règlement en espèces, il est primordial de faire signer une décharge ou un reçu à l’employé, en plus de bulletin de paie. Par ailleurs, en cas de non-règlement en partie ou en totalité, l’employeur s’expose au paiement d’une amende.