Optimiser son référencement naturel : 10 conseils pour réussir !

0
459

On devient familier au terme de référencement naturel dès lors que l’on crée son site web ou son blog, car une chose est de créer son site web et c’en est toute une autre d’avoir un bon positionnement dans les résultats de recherche. Lisez la suite de cet article pour comprendre en quoi consiste le référencement naturel et découvrir nos 10 conseils pratiques pour réussir à l’optimiser.

Le référencement naturel : qu’est-ce que c’est ?

Le référencement naturel consiste à la collecte, le traitement et à l’affichage du contenu sur internet, par Google ou d’autres moteurs sous forme de résultat de recherche, en réponse à une requête préalablement posée. Par ailleurs, il existe un autre référencement connu sous le nom de référencement payant. Il diffère du premier du fait que la position du site est achetée sous forme de dépense publicitaire, contrairement à l’autre dont la position est uniquement due à la sélection des résultats que Google aura estimé plus pertinents que d’autres, en fonction de la recherche de départ.

L’optimisation du référencement naturel est tout un processus non seulement technique, mais aussi analytique et créatif, cherchant à améliorer la visibilité d’un site web sur Google. Lequel site devant se positionner sur la toute première page du SERP (Search Engine Resultat Page), qui veut dire simplement « la page de résultat du moteur de recherche ». L’objectif se définit clairement : c’est celui d’attirer un nombre important et maximal sur un site, pou

r aboutir à une conversion maximale de visiteur. Notez qu’il existe des agences spécialistes du référencement naturel comme l’agence Panda SEO. Cette dernière, jeune de moins d’un an, présente une croissance très importante sans doute à cause de ses services haut de gamme qui sont profitables sur le long terme. Faites-y un tour pour en savoir plus sur ses prestations.

Vous ne le savez peut-être pas, mais le fait qu’un site apparaisse en première page de Google est un enjeu essentiel. D’ailleurs, la plupart des internautes ne consultent que les résultats de la première page. Il a été même prouvé statistiquement que les internautes ne regardent pas plus que de dix résultats, leur objectif étant d’y passer moins de temps possible. Sans donc plus tarder, découvrez nos 10 conseils pour vraiment réussir votre référencement naturel.

Conseil N° 1 : Créez des liens dans vos articles

cliquez ici

Le netlinking et les backlinks font partie des principaux critères que Google utilise pour classer les pages web. Pour votre information, d’ailleurs très utile à savoir, Google possède des robots qui passent de page en page en fonction des liens qui s’y trouvent. Voilà pourquoi il est important pour vous de créer de liens depuis d’autres sites. Cependant, n’en créez pas parce que c’est dit important. Il faudra que ces liens créés soient bien pertinents, présents et sans être trop nombreux et encombrants. Veuillez à ce que ces liens renvoient à des pages existantes et vers les sites à forte notoriété. Vous devez donc créer du lien :

  • Depuis tout type de site tel que l’annuaire, le forum, le blog, le wiki, les sites institutionnels, les sites vitrine…) ;
  • Depuis des sites de taille ;
  • Si possible depuis des sites traitant de la même thématique ;
  • Si possible depuis des pages qui sont populaires ;
  • Avec une alternance de liens naturels. Exemple : « cliquez ici » et de liens optimisés comme « Découvrez 33 chiffres autour du SEO » ;
  • En évitant de créer des liens sur des pages peu qualitatives (pages avec du spam, mauvaise langue, pages avec trop de liens déjà présents, Etc.).

Conseil N° 2 : Veillez au contenu de votre article

contenu varié

Le contenu d’un article vaut énormément dans le classement des articles. En effet, le contenu doit être très pertinent, d’une haute qualité, bien structuré, hiérarchisé, et mis à jour régulièrement. Vous devez savoir que les mots clés utilisés à l’intérieur des pages indiquent à Google le thème traité dans les pages. Certains webmasters ont compris cela et maximisent suffisamment de mots clés sur leurs pages, les optimisant ainsi. Cependant, veillez à rester dans les normes en utilisant uniquement des mots-clés qui se rapportent vraiment aux contenus des pages. Autrement, vous feriez du keyword stuffing ou « bourrage de mots clés » qui résulte en une expérience utilisateur médiocre, car les internautes se voient proposer des pages qui ne traitent pas vraiment du sujet recherché. Si l’internaute quitte votre page par déception, il n’y retournera plus !

L’objectif est donc de chercher à répondre au besoin de l’internaute, c’est-à-dire cibler l’expression que ce dernier va taper. Cela implique des choses très simples.

  • Assurez-vous que chaque contenu répond à un ou plusieurs besoins précis ;
  • Rassurez-vous que chaque contenu a un objectif (vendre une prestation ou un produit, récupérer une adresse email, améliorer la notoriété…) ;
  • Vous devez vous mettre dans la peau de l’internaute. Pour cela, il vous faut penser à la façon dont il va exprimer son besoin ;
  • Vous devez savoir si le mot clé que l’on cible est suffisamment tapé.

Par ailleurs, vous êtes appelé à savoir que certains contenus marchent mieux dans le sens où ils attirent plus facilement les internautes, et qu’ils facilitent ainsi le partage et la création « naturelle » de liens vers vos publications. Parmi eux, on retrouve généralement : les listes ; les tops/flops/meilleurs/pires/plus beaux, les « vous ne devinerez jamais la suite » ; les infographies ; l’humour en général ; les vidéos ; les tutoriels et guides ; etc.

Conseil N° 3 : Aiguisez votre technique

En vous parlant de la technique, l’on veut mettre l’accent sur trois éléments essentiels. Le premier est le codage HTML et CSS, il doit être bien propre et optimisé. Le second élément est relatif à la vitesse de chargement. Elle doit être minimale. Enfin, le serveur d’hébergement doit être de qualité et disponible.

Le temps de chargement est crucial, il est impératif de mettre en place cette préconisation, pour la simple et bonne raison qu’une page lente à charger peut avoir un réel effet sur le business d’une entreprise. Par exemple :

  • Amazon perd 1 % de ses ventes pour 0,1 s de temps de chargement supplémentaire ;
  • C’est 20 % de recherches en moins pour 0,5 s de plus sur Google ;
  • Bing perd 4 % de revenus en moins par utilisateur pour 2 secondes de plus chez Bing.

Il est aussi important que vous sachiez qu’un meilleur temps de chargement facilite le crawl et l’indexation des moteurs de recherche, ce qui est toujours bien pour votre visibilité, par conséquent pour un bon positionnement.

Conseil N° 4 : Tenez fortement aux signaux sociaux

réseaux sociaux

Les sites les mieux référencés entraînent une forte implication des abonnées sur les réseaux sociaux. En effet, les partages sur les médias sociaux, ainsi que toutes les mentions qui sont faites sur une marque ont une action bénéfique sur le référencement. Vous devez avant tout voir les réseaux sociaux comme un excellent moyen de créer une communauté, de fidéliser vos internautes, de toucher de nouveaux prospects ou encore de crédibiliser une marque, un produit ou des services. Il est aussi important de déterminer le type de réseau social adapté à votre entreprise pour mieux cibler vos prospects.

Conseil N° 5 : Vous devez adopter le responsive design et la comptabilité mobile

Ces dernières années, deux autres tendances se démarquent aussi dans les bonnes pratiques en référencement. Il s’agit de la prise en compte par les moteurs de recherche de la compatibilité mobile et donc du responsive web design dans le positionnement des résultats.

En ce moment, l’impact réel reste faible pour la visibilité d’une page. Il est de ce fait bien plus efficace de travailler ses contenus ou ses liens que de mettre en place cette préconisation. Cependant, il est impératif de la faire au plus vite. Car même si l’impact référencement est faible, il est par contre très important sur l’expérience utilisateur et sur votre taux de conversion. Découvrez à ce propos quelques chiffres sur le marketing mobile.

Conseil N° 6 : Vous devez faciliter l’indexation

L’indexation consiste à faciliter l’ajout de vos contenus dans la base de données du moteur de recherche. Pour cela, il faut lui :

  • Faire la liste de vos contenus (page Plan du site et fichier sitemap) ;
  • Indiquer où l’on est dans le site avec le menu, le chemin de navigation et son balisage schema.org, les URL canoniques ;
  • Faciliter l’accès à tous vos contenus avec des liens manuels entre eux ou des articles relatifs.

Conseil N° 7 : Comprenez la popularité et la pageRank

Bien entendu, un site bien conçu techniquement avec de bons contenus ne suffit pas. En référencement naturel, il faut y ajouter un élément essentiel qui est la popularité. Le principe est qu’un moteur de recherche « estime » que chaque URL présente sur le web possède une popularité (infime). Le fait de créer un lien vers une autre page lui permet de faire de la popularité. Pour cela :

  • Plus une page a de liens vers elle, plus elle est populaire ;
  • Plus les liens se font depuis des pages populaires, plus il sera aussi puissant ;
  • Chaque lien envoie aussi une notion sémantique. En d’autres termes, si je fais un lien « cliquez ici », j’indique au moteur de recherche que la page ciblée est pertinente sur l’expression « Cliquez ici ». C’est un schéma qui explique bien la transmission de popularité par les liens.

 Conseil N° 8 : Vous devez comprendre le fonctionnement du moteur de recherche

recherche

Vous voulez avoir une bonne maitrise du référencement naturel ? Eh bien, il vous faut connaître l’histoire des moteurs de recherche.

Selon l’histoire, les premiers moteurs Altavista, Yahoo, Voilà et Lycos proposaient des résultats fondés sur la sémantique pure du contenu, c’est-à-dire que les mots utilisés à l’intérieur des pages indiquaient au moteur le thème traité dans la page.

Singulièrement, Google fait intervenir un nouveau paradigme depuis 1998. En plus de la sémantique, la notoriété est également un critère pour améliorer la pertinence des résultats : autrement dit, plus on parle d’un site internet, plus il sera jugé important par le moteur. En termes de communication, ce phénomène est finalement assez naturel et est présent dans la vie quotidienne. Ce principe est désormais appliqué au monde du web.

Mais comment Google fonctionne-t-il ? À partir d’une requête, l’exploration et l’indexation sont exécutées par des robots, appelés « crawlers », qui analysent les pages web et suivent les liens qui y figurent et conduisent vers d’autres pages. Toutes ces informations sont exploitées par l’algorithme Google pour mesurer la notoriété d’un site, le PageRank ou PR. Google propose ensuite ses réponses à la requête initiale : lorsqu’un internaute effectue une recherche en ligne, le moteur de recherche lui propose le résultat que l’algorithme a trouvé le plus pertinent.

Une fois que vous avez compris le fonctionnement global du moteur de recherche, vous devez vous rendre compte qu’il faut aider ce dernier à scanner votre site. Pour cela, il y a quelques règles de base à suivre :

  • Chaque contenu doit être unique et doit posséder une seule URL. Il faut ainsi éviter de pouvoir accéder au même contenu via plusieurs adresses différentes dont : www.monsitetel.fr, www.monsitetel.fr/mangerdespommes/, www.monsitetel.fr/index.html
  • Évitez les éléments bloquants tels que : le format Flash ; la directive NoIndex (« n’indexe pas ce contenu ») ; les erreurs 404 ; les redirections ; l’oubli de textes alternatifs
  • Chaque page doit avoir un contenu unique et pertinent qui répond à un besoin.

Conseil N° 9 : Mettez bien en place le HTTPS

https

Savez-vous que Google préconise le HTTPS ; c’est-à-dire avec des URL sécurisées lorsque votre ordinateur ou votre téléphone mobile communiquent avec le serveur ? Vous aurez surement déjà noté la mention « non sécurisée » dans la barre d’adresse de certains sites web lors de vos navigations. Cela arrive lorsque la page que vous visitez est en HTTP. Vous pouvez en savoir plus sur les différences entre le HTTP et le HTTPS.

De nos jours, l’impact des URL sécurisées est de plus en plus important en ce qui concerne le référencement naturel. C’est cependant fréquemment mal mis en place avec notamment : l’oubli des redirections et aussi une mauvaise implantation du protocole (8 sites sur 10 sont mal configurés selon une annonce récente de Google sur ce sujet).

Ainsi, la mise en place du HTTPS, si elle est ratée, peut devenir une véritable catastrophe pour le positionnement d’un site Internet entier. Faites donc très attention à ce point-là.

Conseil N° 10 : Maintenez l’effet fraicheur

rafraichir

Une des premières caractéristiques de l’être humain, c’est la fureur pour la nouveauté.

L’autre point que vous devez garder, c’est celui-ci : Google, Bing, Yahoo et les autres moteurs de recherche dont nous avons parlé plus haut aiment les contenus récents et ceux qui sont mis à jour : c’est ça l’effet « fraicheur ». En effet, il faut avoir des contenus récents sur votre site. Ainsi, avez-vous donc l’obligation de rendre votre site vivant, et de publier régulièrement du contenu utile et « pertinent ».

Vous le savez à présent, le référencement naturel est un concentré de techniques et de savoir-faire qui permettent de bien positionner une ou plusieurs pages d’un site web dans les résultats d’un moteur de recherche. Nous avons vu 10 conseils pratiques pour réussir à le mettre en place et à l’optimiser. N’oubliez pas que vous disposez de l’expertise et l’expérience d’agences telles que Panda SEO qui sont spécialisées dans ce domaine et pas que.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here