Quels sont les soins dentaires procurés aux dents ?

0
209

Les problèmes dentaires, on en rencontre toujours au cours de sa vie. Parfois elles sont bénignes, parfois très douloureuses. Et ce n’est pas toujours aisé de supporter ces douleurs. C’est pourquoi il faut toujours bien soigner ses dents et courir vers les soins dès qu’on y remarque un tout petit dysfonctionnement. C’est très important de prendre soin de ses dents non seulement pour un bénéfice sanitaire, mais aussi pour une beauté du sourire. Il n’y a rien de plus élégant qu’un sourire radieux et propre. Bien vrai que tout le monde n’a pas la chance d’avoir dès le bas-âge une belle dentition ; on peut rencontrer des gens avec des dents décalées, infectées, chevauchées, etc., mais il faut accorder une attention spéciale à son sourire. Cet article vous propose des pistes pour corriger vos imperfections dentaires et comment prendre soin de vos dents.

Qu’entend-on pas soin dentaire ?

La notion de soin peut-être décliné en plusieurs degrés.

Premier degré

Au premier point, prendre soin de quelque chose est l’action de veiller continuellement à ce que cette chose soit en bon état. Dans le cas du soin dentaire, il s’agit de veiller à ce que ses dents soient toujours en bon état. Ainsi, au premier degré, le soin dentaire se résume en l’ensemble des actions d’hygiène buccale qui sont entreprises quotidiennement pour maintenir les dents propres et jolies. Cela implique :

  • De se brosser régulièrement les dents (tout au moins le soir avant de se coucher) ;
  • De faire de temps à autre des bains de bouche ;
  • De faire attention à son alimentation pour ne pas abîmer ses dents (éviter de casser des morceaux très durs d’aliments, de casser de la glace, etc.) ;
  • D’enlever les morceaux de repas restés coincés entre les dents (généralement avec le fil dentaire).

Etc. (Vous pouvez contacter une clinique dentaire pour plus de conseils.)

Mais, il ne sert à rien d’appliquer nonchalamment ou avec désinvolture ces petites règles. Il faut s’appliquer sérieusement et bien nettoyer ses dents pour les maintenir toujours en bon état. Et c’est ce en quoi consiste réellement le soin. Quand on aime quelque chose, on y prend grand soin. On y met son cœur, sa délicatesse, sa passion à le rendre propre. Si vous aimez vos dents, prenez soin d’elles comme il le faut et elles seront sublimes.

Second degré

Au second point, au sens médical, les soins constituent un traitement qu’on fait suivre à un malade. C’est l’ensemble des remèdes qu’on lui administre, toutes les attentions qu’on lui porte pour le soulager. Le second degré nous amène à considérer « le soin » sous un angle avancé. En effet, ce type de soin intervient lorsque la personne ou la chose concernée est malade c’est-à-dire en mauvais état. Cela voudra dire que cette personne/ chose n’a pas bénéficié ou n’a pas bien bénéficié du « soin » abordé au premier degré. La conséquence directe qui s’en suit c’est la maladie, la catastrophe.

Ainsi, le second degré du soin advient lorsque le premier niveau n’a pas été respecté. En ramenant cette approche à la notion de soin dentaire, on dira que le soin dentaire consiste en un traitement administré à une dent/dentition malade. Une dent qui a subi à un moment donné une certaine négligence, une inattention face aux premières règles de soin. La dent étant malade, ce type de soin ne peut donc être réalisé que par un médecin spécialiste notamment un dentiste. Car ce dernier saura utiliser ses compétences pour détecter la cause de la maladie, la nature de la maladie, et le traitement qu’il faut pour soigner la dent affectée.

 

Cependant, ce n’est pas uniquement lorsqu’on remarque une affection ou une pathologie au niveau des dents qu’on contacte un dentiste. On peut se rendre chez un dentiste pour corriger une imperfection naturelle des dents ou un dysfonctionnement bénin survenu à une époque de sa vie. Cette réflexion nous conduit à un autre degré de soin dentaire qu’on peut appeler troisième degré. Le soin dentaire, dans ce cas, consiste à corriger une malformation naturelle ou provoquée des dents, dans le but d’arranger son sourire.

Quand a-t-on besoin de soigner ses dents ?

De façon générale, on a besoin de soin dentaire tous les jours. Après avoir mangé, il faut prendre soin de ses dents surtout quand on tient à leurs aspects et par le même biais à son sourire. Soigner ses dents est un devoir envers sa propre personne et indirectement envers les autres. Personne n’aime contempler des dents en mauvais état. Il est donc primordial de soigner ses dents au quotidien pour ne pas complexer l’intégrité de l’autre et préserver soi-même sa dignité. Plus qu’un besoin, c’est une obligation.

Mais, malheureusement, il existe encore des personnes qui visiblement semblent ignorer tous ces principes. Alors que l’entretien de ses dents devrait être un élan spontané, même quand on n’est pas instruit. Les soins quotidiens ne nécessitent pourtant pas de grands moyens. Il suffit de disposer d’une brosse à dents, d’une pâte dentifrice et d’un verre d’eau pour nettoyer correctement ses dents.

Comme, nous l’avons vu précédemment, lorsqu’on boycotte ces préliminaires, on peut contracter beaucoup d’infections susceptibles d’endommager notre santé. Et c’est justement là que les dépenses de soins dentaires grimpent vu qu’on est tenu de se rendre dans une clinique dentaire.

De manière spécifique, on a besoin de soigner ses dents dans les cas suivants :

  • Mauvaise haleine ;
  • Accumulation de la plaque dentaire ;
  • Maladie ou affection des dents (Carrie, gingivite…) ;
  • Coloration indésirable des dents (jaunies, noires, colorées) suite à la consommation répétée de tabac, ou de colorants, de cafés, etc. ;
  • Des dents mal alignées, chevauchées, décalées, ou présences de trous béants entre les dents.

Que faire pour soigner ses dents ?

Pour prendre soin de ses dents au quotidien, il faut déjà respecter les règles usuelles d’hygiène buccale (bien se brosser les dents le matin et le soir, passer du fil dentaire pour décoincer les restes de repas, faire des bains de bouche, etc.) et surveiller son alimentation (pas trop de sucreries, ne pas manger froid après avoir mangé chaud, ne pas casser de la glace). Mais lorsqu’on remarque une anomalie dans le fonctionnement normal des dents (sentir de vives douleurs, saigner d’une dent, une dent qui secrète une substance bizarre et nauséabonde, etc.), il faut se rendre chez un médecin. Lui pourra vous prescrire un traitement pour résorber le dysfonctionnement.

Pour ce qui est de corriger les imperfections et les malformations des dents, vous aurez à choisir parmi ces méthodes, pour rendre votre sourire plus esthétique.

L’orthodontie

C’est une méthode qui permet d’aligner des dents désordonnées. Elle consiste à appliquer sur les dents concernées des gouttières transparentes, dont l’action repousse progressivement les dents dans leur position normale. Le traitement n’est pas douloureux et est invisible par les autres, car les gouttières sont transparentes donc invisibles.

Le blanchiment dentaire

Il s’agit ici d’éclaircir les dents ayant subi des colorations au fil du temps. On introduit, dans la dentine, un agent de blanchiment qui se charge de briser les liaisons entre les molécules dites chromophores. Ces molécules sont en réalité, celles responsables de la coloration observée sur la dent concernée. Lorsque les liaisons sont rompues, la dent affectée retrouve peu à peu, mais pas définitivement, sa coloration naturelle.

La pose de facette dentaire

Cette méthode permet à la fois de corriger les colorations et les malformations des dents. On réalise de petites enveloppes blanches en céramique conformes aux dimensions des dents à traiter, et on les colle à ces dents-là. Ceci cache les décalages éventuels des dents ainsi que leurs colorations.

L’implant dentaire

Un implant dentaire est une dent artificielle qu’on insère dans la mâchoire pour remplacer une dent inexistante ou absente, sans modifier la morphologie dentaire de la personne qui suit le traitement. La racine de cette dent fabriquée est réalisée à base de titane, un élément très compatible avec les cellules de la mâchoire. On intègre cette racine artificielle dans l’os de la mâchoire et l’on y visse un ensemble de pilier, d’implant et de couronne qui forme une dent.

La liste n’est pas exhaustive. Il s’agit de quelques exemples indicatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here