Acheter puis revendre des biens immobilier : Une bonne idée ?

0
132

Le monde de l’immobilier est en perpétuelle évolution et attire aujourd’hui plus que jamais un nombre impressionnant d’investisseurs. Cependant, même si de nombreuses personnes se voient très bien dans le domaine et peuvent même se passer de leurs activités principales pour cela, d’autres par contre se retrouvent encore dans le doute et dans la peur de prendre d’énormes risques. Entre les nombreuses possibilités qu’offre l’immobilier, l’achat-vente de biens semble être le plus simple, mais n’est pas pour autant épargné de quelques préoccupations. Est-ce une bonne idée d’acheter puis de revendre des biens immobiliers ? Cet article tentera d’y apporter quelques éléments de réponse.

Bien immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques éclaircissements sur le terme « bien immobilier » s’avèrent utiles. Ainsi, il semble plus compréhensible de prendre appui sur l’expression « immobilier » qui est de racine latine et qui désigne littéralement quelque chose qui ne bouge pas. On entendra donc par bien immobilier toute chose concrète et physiquement tangible qui ne peut pas être déplacée. Dans l’application quotidienne, quand on emploie ce terme, c’est généralement pour désigner un terrain non construit, un bâtiment ou une partie de bâtiment. C’est ce sens du terme qui s’inscrira également dans cet article. Il faut préciser que l’usage du bâtiment importe peu quand on parle de bien immobilier. Il peut donc s’agir d’une habitation, d’une usine, d’un bureau ou bien d’autres.

Bien qu’il existe plusieurs autres manières de disposer d’un bien immobilier, les plus courantes demeurent l’héritage direct d’un parent et le simple achat en bon et due forme. Du point de vue juridique, la mise en vente d’un bien immobilier doit être initiée par son propriétaire à qui un régime fiscal est imposé. Ce régime fiscal dépend en France de son statut représentatif (on vérifiera ici s’il représente une personne physique ou morale, un résident fiscal français ou non). Selon les législations françaises, une vente de bien immobilier doit s’opérer en tenant compte de certaines étapes obligatoires qui doivent durer au moins trois mois dans le temps. Ces étapes doivent impliquer un notaire et, au choix, un agent immobilier. Cet article renseigne plus sur la vente immobilière.

L’achat-vente immobilier : que peut-on en retenir ?

Nous sommes dans un monde où le besoin d’exploiter un bien immobilier est constant et presque « universel ». Tout le monde ressent le besoin d’habiter ou de travailler quelque part, et c’est sans doute cette affluence qui crée le mouvement incessant dans le domaine de l’immobilier. En France, les statistiques de l’INSEE révèleront 952 000 ventes de logements anciens pour le compte de l’an 2017, un chiffre assez conséquent qui viendra prouver encore une fois l’abondance qui règne dans le secteur. Il faut préciser que parmi ces ventes, plusieurs peuvent impliquer un même propriétaire et que ceci constitue une activité principale pour la plupart d’entre eux.

Sur une durée de 3 ans, de 2015 à 2017, on notera un supplément de 300 000 ventes à l’unité, ce qui revient à une progression de 42 % environ. Les détails révèleront 48 % en Ile de France contre 41 % en Province. Les 10 départements les plus actifs sur le territoire français resteront : Paris, les Hauts-de-Seine, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, la Gironde, le Rhône, les Yvelines, le Var, le Nord et le Val-de-Marne. Selon les statistiques relevées au cours de ces dernières années, ces départements ont généré à eux seuls près de 42 % du montant total des ventes.

Cette progression des ventes immobilières en France se sentira également au niveau du prix. C’est ainsi qu’on relèvera de 2016-2017 une augmentation au mètre carré de 4,2 % pour un terrain nu contre 4,9 % pour les maisons et 3,7 pour les habitats individuels. On estimera donc à 2550 euros le prix moyen d’un mètre carré de terre, à 3385 euros celui d’une maison et à 2143 euros celui d’un habitat individuel. Il est à noter que cette hausse de prix ne resterait pas sans conséquence. Cela a provoqué un recul certain du pouvoir d’achat, et ceci dans presque toutes les villes. Cependant, l’affluence dans le domaine de l’immobilier, notamment au niveau des locations, gardera tout de même sa progression exponentielle.

Au vu de cette affluence sans cesse que connait le secteur, de plus en plus de gens s’y intéressent et n’hésitent plus à y investir. On estimera aujourd’hui à plus de 30 000 le nombre d’agences immobilières enregistrées sur le territoire français. Sur le web également, le mouvement se fera sentir. Le nombre de sites internet qui se consacrent à l’achat-vente ne cessera pas d’augmenter. L’immobilier formera une arène dans laquelle se bousculent professionnels à temps plein et acteurs à temps partiel. On en vient à une conclusion plutôt simple : un secteur qui attire autant de monde présente sans aucun doute un intérêt particulier. Il s’avère donc intéressant d’y creuser un peu plus afin d’y apporter de la lumière.

L’achat-vente immobilier : quel avantage en tirer ?

À côté des nombreux avantages qu’il propose, l’immobilier fait partie des rares domaines d’investissement qui peuvent se passer de tout apport personnel. Il existe en effet aujourd’hui, de nombreuses offres de prêt immobilier qui peuvent couvrir la totalité des frais à investir dans l’obtention d’un bien immobilier. Ce qu’on y apprécie encore très bien, c’est la déductibilité des charges générées par les intérêts d’emprunts des revenus fonciers en vue de procéder à la baisse du revenu à déclarer. L’assurance-crédit peut également être déduite, ce qui offre un avantage certain pour la protection de sa famille.

Il faut également noter que plusieurs lois sont proposées par l’État français en vue d’encourager l’investissement dans le secteur, car comme l’on peut s’en rendre compte très rapidement, ce dernier constitue une part essentielle dans le développement de l’économie ainsi que dans la société.

D’un autre côté, même si les prix au mètre carré des terrains tournent souvent autour des mêmes valeurs en cours, il n’en demeure pas moins que leurs fixations reviennent aux propriétaires. En outre, dans la majorité des circonstances (surtout en fonction de l’emplacement géographique concerné), plus un bien immobilier dure dans le temps, plus sa valeur augmente. C’est ce qui garantit d’ailleurs à tout revendeur son intérêt sur l’investissement qu’il aurait effectué.

Achat-vente immobilier : est-ce une bonne idée ?

Au vu de tout ce qui précède, il est sans doute avantageux d’acheter puis de revendre après un bien immobilier. Cependant, quelques précautions doivent être prises afin de ne pas tomber dans certains pièges. Il nous parait donc important d’attirer votre attention sur quelques-unes. Vous pouvez bien sûr trouver d’autres conseils utiles sur le blog immobilier tendances.

L’achat-vente dans l’immobilier étant avant tout un projet comme tout autre, il est essentiel de définir en amont quelques objectifs et surtout le revenu sur investissement que l’on souhaite en bénéficier. Ne jamais faire l’erreur de penser que ceci est facile, c’est la première règle d’or de cette activité. Aussi banal que cela puisse paraitre, bien que le risque d’échec soit moins élevé, il est très facile de s’enrouler dans des situations beaucoup moins rentables. Et la cause est toute simple : le marché de l’immobilier est très dynamique, ce qui peut rapidement surprendre, et pas toujours agréablement, toute personne non avertie. C’est d’ailleurs pourquoi il est souvent conseillé de faire appel à un professionnel pour ses premiers pas dans le domaine. Celui-ci est le mieux placé pour vous indiquer tous les éléments à prendre en compte afin de garantir une sécurité certaine dans votre investissement. Il saura également vous épargner une surpaye, qui est de nos jours très fréquente chez les nouveaux investisseurs.

Un autre point très important dans un achat-vente immobilier, c’est l’emplacement géographique. Ce n’est sans doute pas parce que vous avez le moyen d’acquérir un bien immobilier que vous devez le faire nécessairement. Pensez avant tout à l’affluence qui règne dans la zone dans laquelle vous investissez. Plus elle se rapproche d’une ville, plus vos chances d’en tirer un intérêt important sont élevées. L’expérience a tendance à prouver que l’inverse également se justifie parfaitement. Les quelques exceptions concernent des zones qui du jour au lendemain se retrouvent à abriter le siège d’une structure importante. Quoi qu’il en soit, le trafic social est souvent annonciateur de bonnes affaires immobilières dans une zone.

Enfin, il est important d’opérer avec les bonnes personnes ou plus techniquement les bons partenaires. Il s’agit essentiellement de :
  • Votre agent immobilier ou votre vendeur qui doit rester tout au moins honnête sur les éventuelles réparations à effectuer et sur les potentiels de revente ;
  • Votre banquier qui doit très bien comprendre votre projet et que vous ne devez pas forcément suivre dans ses propositions souvent trop commerciales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here